fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTULes syndicats veulent supprimer les visas vacances-travail pour favoriser l’emploi de jeunes Australiens

Les syndicats veulent supprimer les visas vacances-travail pour favoriser l’emploi de jeunes Australiens

Les syndicats demandent que le programme de visa vacances-travail soit abandonné et remplacé par des politiques axées sur l’emploi de jeunes Australiens.

Les syndicats ont déclaré que la pandémie de coronavirus a révélé des échecs systémiques dans le programme de visa.

“Il a besoin d’une refonte de haut en bas qui examine tous les paramètres de la politique – visas, droits des travailleurs, embauche de main-d’œuvre, application,…”, a déclaré le secrétaire national de l’Australian Workers’ Unions (AWU), Daniel Walton.

Le Trésor a également prédit que le taux de chômage en Australie pourrait atteindre 10% en raison de la crise économique provoquée par la pandémie.

Les syndicats ont déclaré que le recrutement des travailleurs migrants doit être révisé et remplacé par des programmes ciblés pour combler les pénuries de compétences qui ne peuvent être comblées localement.

Ils veulent également qu’un registre public des Working Holiday visas soit mis en place pour garantir que leur travail et leurs conditions de vie puissent être protégés.

La Fédération nationale des agriculteurs a averti que les restrictions de voyage signifient que le secteur agricole est confronté à une grave pénurie de main-d’œuvre avec un personnel insuffisant pour répondre aux besoins de l’industrie. La fédération a déclaré que le déficit résultant du COVID-19 pourrait atteindre 50 000 travailleurs.

«Les agriculteurs préféreraient toujours employer des Australiens», a déclaré la présidente de la fédération, Fiona Simson.

“Mais les faits que ce gang de syndicats choisit d’ignorer sont que les agriculteurs ne peuvent tout simplement pas trouver les travailleurs locaux dont ils ont besoin et comptent donc sur les travailleurs internationaux pour aider à mettre de la nourriture sur les étagères pour tous les Australiens.”

Le ministre de l’Agriculture David Littleproud a également décrit précédemment comment les travailleurs australiens peuvent montrer une «réelle aversion» à aller cueillir des fruits.

Mais le secrétaire national de l’AWU, Daniel Walton, a déclaré que le concept que les Australiens ne voulaient pas de ce travail “n’est pas simplement faux, c’est offensant”.

Les syndicats ont également appelé à un programme des travailleurs saisonniers plus ciblé afin de garantir des droits de travail plus solides aux travailleurs étrangers.

Le gouvernement fédéral a approuvé ce mois-ci un programme pilote afin que les travailleurs de Vanuatu puissent entrer dans le Territoire du Nord pour aider à récolter les mangues.

Il a également prolongé les visas pour les personnes participant aux programmes de vacances-travail et de travailleurs saisonniers pour leur permettre de rester en Australie.

 

Produire quotidiennement de l’information pertinente, représente un coût humain, logistique et informatique considérable, dont l’essentiel est financé par la publicité.

Durant cette crise sanitaire et économique, la publicité est en chute libre, notre journal a donc besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer sa mission d’informer quotidiennement des milliers de personnes.   

Nous avons donc décidé de lancer un appel aux contributions.  Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse pour notre avenir.

 


Envie de nous aider autrement? Pourquoi ne pas commander le livre bilingue Collector’s Edition du Courrier Australien?

Sélection des articles les plus emblématiques, des histoires les plus marquantes, ce recueil d’archives est un objet chargé d’histoire, témoin des relations franco-australiennes de 1892 à 1945 (première partie).

Commandez ICI

$
Sélectionnez un moyen de paiement
Informations personnelles

Information de carte bancaire
Paiement sécurisé par SSL.
Termes

Total du don : $15

Share With: