fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTULes Verts promettent de légaliser le cannabis dans le NSW

Les Verts promettent de légaliser le cannabis dans le NSW

franckprovost

Les Australiens de Nouvelle-Galles du Sud pourraient être prochainement autorisés à acheter, cultiver et fumer du cannabis à des fins récréatives, si les Verts accèdent au pouvoir. Une agence du cannabis en Nouvelle-Galles du Sud pourrait également voir le jour. 

« Il est insensé de considérer la consommation de cannabis comme un crime« , a déclaré le député régional des Verts David Shoebridge avant de poursuivre, pragmatique : « Nous gaspillons des millions de dollars chaque année et perdons des revenus dont l’État aurait besoin. Il est temps que nous cessions d’adopter une approche aussi rétrograde à l’égard d’une drogue que plus d’un tiers des Australiens consomment. »

QU’EST-CE QUE CELA IMPLIQUERAIT ? 

Le plan permettra à toute personne âgée de plus de 18 ans d’acheter du cannabis dans les magasins de détail avec obligation de présenter une pièce d’identité. Pour un usage personnel uniquement, des particuliers pourront également cultiver jusqu’à six plans. Les lieux de consommations seront les même que les lieux de consommations d’une cigarette normale.

Selon les Verts, le plan générerait des recettes supplémentaires estimées à 200 millions de dollars par an pour le gouvernement de l’État, grâce à une combinaison de droits de licence et d’économies sur les dépenses de justice pénale.

Cet argent sera réinvesti dans des infrastructures publiques, comme les écoles et les hôpitaux. Près de 75 millions de dollars seront affectés à des programmes de traitement de la toxicomanie et de l’alcoolisme dans tout l’État, en particulier dans les régions rurales qui ne disposent pas actuellement de tels services.

Une enveloppe supplémentaire de 25 millions de dollars sera affecté à des programmes de lutte contre le décrochage scolaire dans les écoles du secondaire.

L’INANITÉ DE LA GUERRE CONTRE LA DROGUE

Les Verts affirment que la guerre contre la drogue a été globalement un énorme échec et promettent de modifier cela par une nouvelle « approche plus réaliste et fondée sur des faits »  affirmant également qu’elle serait en adéquation avec « la vraie vie des gens« .

Le parti affirme par ailleurs que cette mesure permettrait de réduire la criminalité : fabriqué et distribué par des personnes sans aucun contrôle, le cannabis peut entrainer des violences et des règlements de compte. En encadrant la vente, les écologistes estime réduire drastiquement le trafic, l’insécurité, et les violences qui peuvent accompagner le trafic de drogue.

« Personne ne dit que le cannabis n’a pas d’effets nocifs, mais le rendre illégal ne le rend pas magiquement plus sûr, en fait, il fait le contraire« , estime M. Shoebridge. « En légalisant le cannabis, les consommateurs peuvent être certains de la concentration et de la qualité du produit qu’ils consomment, être assurés qu’il répond aux normes sanitaires minimales et recevoir des informations précises sur ses effets probables.’

En Australie, les arrestations liées au cannabis représentent la majeure partie des arrestations liées aux drogues. En 2015-2016, pas moins de 80.000 arrestations étaient liées au cannabis et 90% des intéressés étaient des consommateurs.

QUID DES AUTRES PAYS ?

D’autres pays dans le monde ont déjà légalisé le cannabis. Aux États-Unis, neuf États ainsi que le District de Columbia ont entrepris de légaliser le cannabis. Le cannabis légal est disponible en Espagne, en Uruguay et au Canada. Le bilan de ces légalisations est globalement positif : en Uruguay, les premières données montrent que la criminalité liée à la drogue a chuté de 20 % depuis que le cannabis est devenu légal en juillet 2017.

Les premières données en provenance des États-Unis semblent indiquer une réduction de la consommation d’alcool, des crimes violents et des surdoses d’opiacés sur ordonnance.

Source : News.com.au


Suivez Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram et abonnez-vous gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille, une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
Share With: