fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUL’espérance de vie des Australiens continue de grimper

L’espérance de vie des Australiens continue de grimper

franckprovost

L’étude publiée mercredi par “The Lancet” montre que l’espérance de vie dans les pays développés continue de grimper, atteignant pour la première fois l’âge de 90 ans.

 

Les Australiens de sexe masculin nés en 2010 peuvent espérer vivre au moins jusqu’à 80,10 ans. Les Australiens nés en 2030 vivront eux en moyenne jusqu’à 84,00 ans. En Corée du Sud, les chiffres sont encore plus impressionnants. Les Coréens nés en 2030 vivront en moyenne jusqu’à 84,07 ans, soit environ 25 jours de plus qu’un Australien né la même année.

 

Selon cette étude, la Corée du Sud, l’Australie et la Suisse occupent les trois premiers rangs en termes d’espérance de vie pour les hommes.

Pour les femmes, ce sont aussi les Sud-Coréennes qui devraient vivre le plus longtemps, avec une moyenne de 90,82 ans. C’est la première fois que l’espérance de vie dépasse les 90 ans. Les Sud-Coréennes nées en 2010 atteindront en moyenne 84,07 ans.

 

Les Australiennes se placent à la quatrième place de l’espérance de vie la plus longue – 84,53 ans. Tandis que les femmes nées en 2030 vivront jusqu’à 87,57 ans. “Jusqu’à la fin du siècle, de nombreux chercheurs pensaient que l’espérance de vie ne dépasserait pas les 90 ans” – explique le professeur Majid Ezzati de l’Imperial College de Londres.

 

Pour le professeur David Le Couteur du Centre Charles Perkins de l’Université de Sydney, la politique sociale et le mode de vie australien permettent d’expliquer la performance de l’Australie en termes d’espérance de vie.

“Il y a eu une très forte baisse du nombre de fumeurs, et de plus en plus de personnes pratiquent une activité sportive régulière. L’obésité reste un problème, mais elle n’est pas du tout aussi importante qu’aux Etats-Unis ou en Angleterre” – explique David Le Couteur.

 

Il ajoute que le système de santé australien très performant favorise l’augmentation de l’espérance de vie. L’étude montre également que dans tous les pays, l’écart entre l’espérance de vie des hommes et des femmes est en train de diminuer. Pour les Australiennes nées en 2010, les femmes vivront 4,43 années de plus que les hommes, alors que pour les Australiennes nées en 2030, l’écart n’est plus que de 3,57 années.

 

En fait, l’étude révèle que si les êtres humains vivent plus longtemps c’est tout simplement parce qu’ils sont en bonne santé. Et parce qu’ils sont en bonne santé, ils créent de la richesse et deviennent moins dépendants des soins médicaux.

 

Espérons que ça dure !

 


Source: www.smh.com.au

Comments
Share With: