fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUL’étudiante israélienne avait choisi Melbourne plutôt que New York « parce que c’était plus sûr »

L’étudiante israélienne avait choisi Melbourne plutôt que New York « parce que c’était plus sûr »

franckprovost

La famille de la jeune étudiante retrouvée assassinée à Melbourne a révélé qu’elle avait choisi d’étudier en Australie et non à New York parce qu’elle pensait que c’était un choix plus sûr.

La police poursuit la chasse à l’homme pour retrouver l’homme qui a assassiné la jeune Aiia Maasarwe. Elle était sortie au Comic’s Lounge à North Melbourne mardi soir quand elle a été déposée par des amis au CBD vers 22h50. Les images de vidéosurveillance diffusées par la police montrent l’étudiante internationale israélienne de 21 ans à l’arrêt de tramway de Bourke Street.

L’étudiante a pris le tramway 86 en direction de Bundoora, et est partie sur Main Drive à l’extérieur du centre commercial Polaris, près de Plenty Road.

Elle a ensuite appelé sa sœur sur FaceTime et était en train de discuter avec elle quand elle a été attaquée, a déclaré l’inspecteur détective Andrew Stamper aux journalistes hier.

Elle avait choisi la capitale du Victoria et choisi d’étudier à l’Université de La Trobe, parce que c’était « calme, agréable et pas dangereux ». Sa famille affirme qu’elle « vivait son rêve ici« . Ils ont également déclaré que la sœur de la jeune israélienne, qui a alerté les autorités après avoir entendu le bruit du téléphone tomber au sol et entendu des voix, est inconsolable et ne veut pas quitter sa chambre.

« Nous voulons vraiment exhorter la police de Melbourne et la police australienne à arrêter le tueur parce que c’est quelqu’un qui a fait ce qu’il a fait sans aucune raison, » a déclaré le cousin de Aiia Maasarwe. L’oncle de la victime, Rame Maasarwe, a déclaré à 9News que sa mort était la « dernière chose » qu’il attendait dans un pays comme l’Australie. Le père de l’étudiante avait prévu de lui rendre visite la semaine prochaine.

« Ce n’est pas facile pour la famille, c’était choquant « , a dit Mr. Masaarwe. Il a décrit sa nièce comme toujours souriante et très énergique. « Elle aimait s’amuser tout le temps. C’était une très bonne personne « , a-t-il dit.

L’une des amies de la jeune femme, Diana Rodriguez, a rendu hommage à l’étudiante par un article touchant sur les réseaux sociaux.

« Mon amie était la fille la plus pure que j’aie rencontrée dans ma vie. Je voudrais également demander aux autorités de prendre des mesures pour prévenir et protéger les étudiants ici « , a écrit Mme Rodriguez.

Sur les lieux du crime, la police a également retrouvé un t-shirt et une casquette Cotton On portant l’inscription « 1986 » sur le devant.

 

 

On pense que ces vêtements, qui font actuellement l’objet de tests médico-légaux, ont été laissés là par l’assassin de la femme.

Elle n’était à Melbourne que depuis environ six mois dans le cadre d’un programme d’études à l’étranger à l’Université La Trobe. Elle avait auparavant étudié le chinois et l’anglais à l’Université de Shanghai.

La Trobe University et La Trobe College Australia ont déclaré qu’ils travailleront en étroite collaboration avec la police pour assurer la sécurité de leurs étudiants.

« La sécurité de nos étudiants et de notre personnel est d’une importance cruciale pour notre campus, y compris dans les transports publics, et nous continuerons à travailler en étroite collaboration avec les autorités compétentes pour résoudre les graves problèmes de sécurité « , peut-on lire dans la déclaration.

L’inspecteur Stamper a déclaré que l’information du public est susceptible de s’avérer cruciale dans cette enquête.

« Si vous avez des informations sur l’identité de cette personne, je vous prie de nous les communiquer. Nous avons une famille en deuil qui a dû traverser la moitié du monde en avion dans des circonstances des plus horribles et nous voulons pouvoir leur donner des réponses. »

Sources : 9News

——————————————

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille, une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
franckprovost
Share With: