fbpx
HomeACTUL’exploitation de la mer de Chine méridionale, source de tensions entre la Chine, la Malaisie et l’Indonésie

L’exploitation de la mer de Chine méridionale, source de tensions entre la Chine, la Malaisie et l’Indonésie

La présence des navires d’exploitation indonésiens et malaysiens dans la mer de Chine méridionale est non désirée par les chinois, qui interfèrent avec leurs opérations.

L’hégémonie chinoise sur la mer de Chine méridionale

Le gouvernement chinois a souvent exercé une pression sur les navires étrangers d’exploration dans les eaux malaysiennes, et depuis 2021 ils essayent de s’emparer des eaux indonésiennes. Pékin a construit des forteresses insulaires armées dans les îles Spratly, servant de plateformes de lancement pour sa milice de pêcheurs, ses garde-côtes et sa marine selon Gregory Poling, analyste de l’AMTI. La mer de Chine méridionale est devenue un champ de bataille pour la Chine, qui veut s’approprier et protéger cette zone stratégique pour la pêche, le commerce et l’énergie.La Chine réclame 85% de la mer, mais la cour d’arbitrage internationale a rejeté sa demande.La décision a été ignorée par Pékin qui prétend qu’aucun tribunal ne peut réglementer la mer.

Les revendications de la Malaisie et de l’Indonésie

« La Malaisie s’est fait plus entendre au cours des deux ou trois dernières années, mais elle évite toujours de parler de la plupart des cas de harcèlement chinois, car elle ne peut pas faire grand-chose pour y mettre fin », déclare M. Poling. L’Indonésie est « sensiblement moins bruyante ces derniers mois qu’elle ne l’était la dernière fois qu’il y a eu un harcèlement chinois à grande échelle », elle a publié des détails accablants sur les exigences de la Chine.

La Malaisie et l’Indonésie revendiquent la globalité de la ZEE (zone économique exclusive) de la mer de Chine méridionale. Contrairement à l’Indonésie, la Malaisie revendique en plus une partie des îles Spratly. Kuala Lumpur souhaite maintenir une présence permanente sur cinq des douze éléments qui constituent son territoire souverain, selon elle.

Un accord aurait été conclu entre Kuala Lumpur et Pékin pour le que la paix et la stabilité soient maintenues en mer de chine méridionale.

Share With: