fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUL’île Cockatoo à Sydney, hantée par ses anciens habitants torturés…

L’île Cockatoo à Sydney, hantée par ses anciens habitants torturés…

franckprovost

Depuis un peu moins de deux cents ans, l’île Cockatoo est le théâtre d’étranges phénomènes. Elle a en effet la réputation d’être hantée…

Le 7 décembre 1857, le journal Empire rapportait: « Hier soir, à Cockatoo, un soldat en service, du nom d’Edward Cook, a assassiné un autre soldat appelé Samuel Bryant en le poignardant au cœur avec sa baïonnette. » Le rapport indique que le corps du défunt est resté là où le meurtre avait été commis. Est-ce cette victime qui revient régulièrement sur les lieux de sa mort ?

Ancienne prison, école de redressement pour filles, chantier industriel pour la construction navale, Cockatoo a toutes les qualités requises pour le parfait lieu hanté car les conditions de vie sur l’île, peu importe sa fonction, étaient épouvantables. À titre d’exemple, des rapports prouvent que Georges Lucas, responsable de l’école des filles, enlevait les lits des jeunes enfants pour les punir, les laissant dormir sur le pavé froid de la pierre. Plusieurs des pensionnaires présentaient également des ecchymoses et des lacérations.

Un territoire fertile, avec suffisamment de morts et de tragédies documentées au cours de l’histoire pour mériter son « Graveyard Tour » dont vous pourrez profiter dès ce soir (uniquement pour les adultes, la visite se déroule le soir).

Ross Downie, qui dirige la tournée organisée par le Harbour Trust, a rapporté quelque chose d’inhabituel mardi dernier. « Lorsque nous avons testé cette nouvelle visite guidée, nous étions dans la résidence du commandant, dans la salle à manger, où se dégageait une odeur de tabac à pipe. Nous étions six. Nous la sentions tous. Cela a duré environ 20 secondes. C’est le parfait exemple d’une présence résiduelle liée à un événement qui s’est passé il y a des années. »

Des histoires étranges, l’île en possède plusieurs. De tous les fantômes qui résident sur l’île, c’est Mary Caroline ou « Minnie Mann », fille de Gother Mann, surintendant de 1858 à 1870 qui est la plus connue. Âgée de cinq ou six ans, sa présence est souvent ressentie autour de la maison Biloela, l’ancienne habitation du surintendant. 

« Elle est très amicale, très enjouée, et passe souvent sa main dans ses cheveux. L’autre jour, nous avons eu un groupe d’écoliers et les deux professeurs en charge des enfants sont venus me voir et m’ont demandé très gênés s’il se passait des choses étranges sur l’île. » nous confie Ross Downie. « Je leur ai répondu que c’était effectivement le cas, et ils m’ont rapporté que lorsqu’ils étaient ici il y a deux ans pour camper, deux des filles qui partageaient la même tente leur ont dit qu’elles n’avaient pas bien dormi parce qu’une petite fille vêtue d’une robe blanche n’arrêtait pas d’entrer et de les réveiller pour sortir jouer.»

M. Downie a déclaré que des visiteurs de l’île avaient aussi pris des photos. D’ailleurs, l’une d’elle montre une petite fille à la fenêtre de Biloela House : ce pourrait bien être Minnie Mann…

Source : The Sydney Morning Herald

——————————————

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
franckprovost
Share With: