fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUMelbourne : condamnation à perpétuité pour l’auteur de l’attaque à la voiture bélier du 20 janvier 2017

Melbourne : condamnation à perpétuité pour l’auteur de l’attaque à la voiture bélier du 20 janvier 2017

franckprovost

James Cargasoulas, avait tué six personnes dans un carnage le long d’une rue commerçante de Melbourne le 20 janvier 2017. Aujourd’hui à la Cour Suprême de Victoria , l’a condamné à perpétuité pour ce qu’un juge a décrit comme  »l’un des pires meurtres de masse de l’Australie »

L’attentat perpétré en plein centre commercial de Bourke Street, un quartier commerçant très fréquenté, avait secoué la deuxième ville d’Australie, tuant un bébé de trois mois, une fille de 10 ans et un étudiant japonais parmi trois autres victimes.

À l’époque, les témoins avaient décrit des « corps éjectés dans les airs » et des personnes fuyant hors de la trajectoire d’un véhicule lancé à toute allure.

À la Cour suprême de l’État de Victoria, James Gargasoulas a été condamné à la prison à perpétuité pour six chefs d’accusation de meurtre et s’est vu imposer une peine de sûreté de 46 ans de prison.

Bien qu’il ait été atteint d’une « psychose due à la drogue » sous l’effet de la méthamphétamine, le juge Mark Weinberg a déclaré qu’il était pleinement conscient de ses actes le jour de l’attentat.

« C’est l’un des pires exemples de massacres de masse de l’histoire australienne « , a-t-il déclaré.

En juillet dernier, un jury a mis moins d’une heure pour condamner M. Gargasoulas, qui a également été reconnu coupable de 27 chefs d’accusation pour conduite imprudente mettant la vie en danger.

Pendant le procès, le tueur s’est excusé « du fond du cœur » poursuivant : « Mais ça ne va rien arranger si je m’excuse. Une longue peine ne suffira pas non plus à réparer ce que j’ai fait « , a-t-il dit.

Cependant, Weinberg n’a pas trouvé  que Gargasoulas manifestait   » véritablement des remords  » pour ses crimes, ajoutant que c’était  » énormément fortuit  » si il n’avait pas tué plus de gens.

« Vous saviez aussi très bien qu’en conduisant dans la foule comme vous l’avez fait, vous risquiez de tuer, ou du moins de blesser gravement, ceux que vous avez frappés » a-t-il ajouté.  « Vous avez laissé une traînée de désespoir derrière vous. »

Comments
franckprovost
Share With: