fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUMelbourne Cup : le dresseur du cheval vainqueur arrêté après un raid

Melbourne Cup : le dresseur du cheval vainqueur arrêté après un raid

nc

Le dresseur du cheval vainqueur de la Melbourne Cup a été arrêté mercredi à la suite d’allégations de corruption.

Le dresseur a été arrêté à la suite d’une enquête policière sur l’utilisation d’appareils à choc électrique pour gagner un avantage concurrentiel.

La police a arrêté trois hommes mercredi matin après des descentes dans plusieurs propriétés qui ont permis de récupérer une arme à feu non-enregistrée, de la cocaïne et quatre dispositifs semblables au pistolet Taser, connus dans l’industrie sous le nom de « jiggers ».

Les appareils électroniques, interdits, ont été utilisés par les jockeys pendant les courses et les entraînements afin de pousser les chevaux à courir plus vite.

« On le soupçonne de peut-être les [les jiggers] avoir utilisé contre un cheval […] dans le but d’améliorer ses performances un jour de course en particulier« , a déclaré aux journalistes, Neil Paterson, commissaire adjoint de la police du Victoria.

Les noms des hommes — âgés de 26, 38 et 48 ans — n’ont pas été divulgués par la police, mais les médias australiens ont largement rapporté que l’homme de 48 ans était l’entraîneur de chevaux Darren Weir.

Vétéran de ce sport, Weir est renommé pour avoir entraîné Prince of Penzance, dont la jockey féminine Michelle Payne a remporté la Melbourne Cup 2015.

La police a par la suite libéré les trois hommes en attendant la suite de l’enquête.

Les hommes ont été interrogés dans le cadre d’une enquête qui remonte au mois d’août et qui comprend des allégations de pari truqué et de cruauté envers les animaux.

« L’enquête ne porte pas seulement sur l’utilisation de ‘jiggers’. Cela va au cœur des infractions liées à l’intégrité sportive, ce qui corrompt les résultats des paris« , a déclaré Mr. Paterson.

Racing Victoria a déclaré qu’elle avait enquêté sur plusieurs personnes et avait demandé l’aide de la police.

« Ce qui est vital pour l’image de la course, c’est que l’intégrité des courses soit maintenue« , a déclaré Giles Thompson, directeur général de Racing Victoria.

« Pour cela, il faut enquêter. Nous investissons énormément de ressources dans notre équipe d’intégrité, et parfois, vous vous retrouvez avec des problèmes comme celui-ci. »

Sources : AFP

——————————————

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille, une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
franckprovost
Share With: