fbpx
HomeACTU“Notre cauchemar au paradis”: Le père de Theo Hayez est à Byron Bay à la recherche de réponses sur la disparition de son fils

“Notre cauchemar au paradis”: Le père de Theo Hayez est à Byron Bay à la recherche de réponses sur la disparition de son fils

Le père dévasté du backpacker belge disparu, Theo Hayez, décrit la recherche de son fils à Byron Bay comme un “cauchemar au paradis”.

Le jour de la fête des pères (1 septembre en Australie), Laurent Hayez est revenu sur la côte Est pour rencontrer la police et poursuivre la recherche de son fils âgé de 18 ans, porté disparu depuis quatre mois. Il a déclaré que la famille avait toujours “de l’espoir”.

M. Hayez a décrit la ville idyllique de Nouvelle-Galles du Sud comme un “endroit magnifique”, malgré son chagrin d’amour.

“C’est comme si nous vivions un cauchemar au paradis … Je me sens bien ici parce que j’ai une grande famille ici en Australie, en particulier à Byron Bay. C’est bizarre parce que c’est là que Theo a disparu. Mais je me sens chez moi ici.”, a-t-il déclaré à The Australian.

La famille travaille toujours aux côtés de la police de Byron Bay dans l’espoir de faire une avancée décisive dans la recherche de Theo. La semaine dernière, des volontaires ont contribué à sensibiliser les habitants et les touristes de la région à Theo.

De nombreux messages de sympathie sont également publiés sur une page Facebook consacrée à la recherche de Theo.

«Nous avons entendu beaucoup de réflexions sur la culture de Byron et sur ce que les gens pensent peut-être arrivé à Theo, ainsi que sur des idées spirituelles», “Surtout nous avons été submergés par l’amour et l’inquiétude que tout le monde avait pour Theo et par leur désir de le retrouver.”

Rappel des faits: 

Theo a été vu pour la dernière fois en train de quitter le bar du Cheeky Monkey aux environs de 23 heures le 31 mai. Des recherches approfondies sur terre, air et mer n’ont pas permis de trouver une piste et la police a été contrainte d’annuler l’opération en juillet. Il logeait à WakeUp! auberge de jeunesse la nuit où il a disparu et devait partir le 3 juin pour la Belgique.

Le dernier signal de son téléphone a été capté dans la région de Cape Byron à 13h42 le samedi 1er juin, à la suite d’un message WhatsApp. L’auberge n’a sonné l’alarme que six jours après et son passeport et ses autres biens sont restés intacts dans la chambre de son auberge.

 

 

Share With: