fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUNouvelle-Calédonie: commerces et forces de l’ordre s’épaulent face aux cambriolages

Nouvelle-Calédonie: commerces et forces de l’ordre s’épaulent face aux cambriolages

franckprovost

Les forces de l’ordre et les acteurs économiques vont s’épauler en Nouvelle-Calédonie pour faire face à la forte hausse de cambriolages dont sont la cible les commerces, a-t-on appris vendredi de sources officielles.

« Les commerçants sont exaspérés mais nous souhaitons leur dire que beaucoup d’initiatives sont mises en place », a déclaré Jennifer Seago, présidente de la Chambre de commerce et d’industrie.

Celle-ci a conclu un partenariat avec les forces de l’ordre alors qu’entre 2016 et 2017, les cambriolages de locaux commerciaux ont augmenté de 37,5%, contrairement à ceux des habitations (-12,7%). Ces infractions sont généralement commises par des mineurs ou des jeunes majeurs, en quête d’alcool, de tabac ou d’argent liquide.

L’Etat a annoncé « une concentration des moyens sur la protection des commerces », avec 15 patrouilles de gendarmerie les nuits de week-end et un doublement des patrouilles en zone police. Lors de ces patrouilles, un contact sera établi avec chaque commerçant. La présence sur la voie publique sera aussi renforcée grâce à la Police de sécurité du quotidien, expérimentée à Nouméa et dans sa périphérie.

Le haut-commissaire (préfet) Thierry Lataste a en outre insisté sur « la forte mobilisation » des services pour lutter contre tous les actes de délinquance, soulignant que les infractions relevées étaient en hausse de près de 30% (27,6%). Il s’agit de faits n’ayant pas suscité de plainte mais découverts par les forces de l’ordre.

Deux conférences sur les équipements de protection vont être organisées en avril par la CCI tandis que commerçants ou chefs d’entreprise pourront faire appel gratuitement à un référent de la police ou de la gendarmerie afin de « dresser un bilan sûreté » des locaux. La CCI a également sollicité des aides « directes ou fiscales » pour les professionnels dans l’achat de dispositifs de sécurité.

Un observatoire de la sécurité des professionnels, recensant les faits commis, va en outre être créé pour mieux analyser leur nature et les lieux géographiques visés et le dispositif « Alerte commerces », qui permet aux adhérents de ce réseau d’être avertis rapidement par SMS d’un cambriolage par la police ou la gendarmerie, va être étendu aux entreprises.

Jeudi, quelque 600 commerçants ont défilé dans les rues de Nouméa pour exprimer leur « ras le bol » de l’insécurité.

Source : AFP


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
franckprovost
Share With: