fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUNouvelle-Zélande: changer de drapeau, une "lourde tâche", concède le Premier ministre

Nouvelle-Zélande: changer de drapeau, une "lourde tâche", concède le Premier ministre

gjfood

Convaincre les Néo-Zélandais de changer de drapeau est une « lourde tâche », a concédé lundi le Premier ministre John Key, après qu’un sondage eut illustré l’attachement du pays à la bannière actuelle.

Selon une enquête effectuée pour la chaîne TV3, 69% des Néo-Zélandais souhaitent conserver le drapeau actuel, même s’il s’inspire de l’Union Jack, symbole de l’ancien colon britannique.

Seuls 25% se sont dits favorables à un nouveau drapeau tandis que 6% ne se sont pas prononcés, selon cette étude publiée dimanche.

« C’est toujours une lourde tâche de demander par référendum de changer de drapeau », a déclaré sur Radio New Zealand M. Key alors que deux votes doivent intervenir dans les prochains mois sur cette question.

« Il faut impliquer les gens, les amener à réfléchir aux enjeux (…) Personne ne dit que ce n’est pas un grand défi », a-t-il poursuivi.

Le sondage a été conduit deux semaines après la présentation des quatre projets de nouveaux drapeaux

Trois des quatre dessins – qui ont été sélectionnés parmi plus de 10.000 propositions – arborent la fameuse feuille de fougère emblématique des All Blacks. Deux d’entre eux reprennent en outre les quatre étoiles à cinq branches symbolisant la constellation de la Croix-du-Sud, qui figure sur la bannière actuelle.

Après avoir sélectionné par vote d’ici à la fin de l’année l’un des quatre drapeaux dévoilés début septembre, les Néo-Zélandais seront à nouveau appelés aux urnes en mars pour choisir entre le projet arrivé en tête et la bannière actuelle.

L’objectif du changement, selon ses promoteurs, est notamment d’adopter une bannière qui soit clairement identifiable. Nombreux sont ceux qui déplorent que l’actuel drapeau ressemble trop à ceux d’autres ex-colonies britanniques, comme l’Australie.

Les adversaires du changement font valoir que de nombreux Néo-Zélandais ont donné leur vie pour protéger le drapeau actuel -utilisé pour la première fois en 1869 et adopté officiellement en 1902- et qu’en changer déshonorerait leur mémoire.

Certains ont critiqué un projet fondamentalement beaucoup trop coûteux. D’autres n’ont pas caché leur déception face aux quatre projets de drapeaux retenus.

©AFP

Comments
nc
Share With: