fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUNSW : recrudescence d’araignées mortelles… mais il ne faut pas les tuer !

NSW : recrudescence d’araignées mortelles… mais il ne faut pas les tuer !

franckprovost

En Nouvelle-Galles du Sud, on a constaté une recrudescence importante de Sydney funnel-web spiders, ces araignées à toile-entonnoir qui sont parmi les plus dangereuses du monde. La météo, à la fois humide et chaude, de ces dernières semaines serait responsable : les araignées mâles qui passent l’hiver dans les buissons en sont sorties un peu plus tôt que prévu pour s’accoupler.

Ces araignées à toile-entonnoir (Atrax robustus) vivent dans un rayon de 160km autour de Sydney. Leur morsure peut être fatale et le décès survenir en un quart d’heure seulement. Quinze personnes en sont mortes entre 1927 et 1981.

Prélèvement de venin pour fabrication du serum

Les autorités insistent cependant sur le fait qu’il faut absolument éviter de les tuer. Au contraire, lorsque c’est possible, elles recommandent de les capturer — en prenant toutes les précautions, évidemment — afin de les confier à l’Australian Reptile Park. Celui-ci est la seule institution où l’on prélève le venin de ces araignées à toile-entonnoir afin de fabriquer un serum. Ce programme, mis en place en 1981, s’est avéré très efficace puisqu’on n’a plus enregistré de décès par morsure de ce type d’araignée. Chaque année, l’anti-venin sauve plusieurs vies.

Or les stocks d’araignées à toile-entonnoir sont particulièrement bas en ce moment : seulement vingt individus sont conservés à l’Australian Reptile Park quand il en faudrait des centaines d’ici cet été.

 

Comment les reconnaître ?

Ces araignées sont de couleur très sombre allant de bleu nuit à noir. Leur partie antérieure est lisse et brillante, telle une carapace. Leur abdomen est de couleur prune très sombre à noir. Elles sont plutôt agressives et leurs chélicères (leurs crocs) pointent vers le bas et sous le corps. Elles sont très pointues, capables de transpercer un ongle ou le cuir de chaussures de ville. Leur taille varie entre 1 et 5cm.

Les mâles sont six fois plus dangereux que les femelles.

 

Comment les capturer sans danger ?

La façon la plus sûre de capturer une araignée à toile-entonnoir est d’utiliser un bocal en verre et son couvercle, et d’utiliser une longue règle en plastique pour la guider à l’intérieur. Ces araignées ne peuvent pas sauter ni grimper sur des surfaces lisses. Mr Rumsey, employé à l’Australian Reptile Park, recommande de les maintenir éloignées du corps, à bout de bras. « Si vous êtes assez près pour la toucher, elle est assez près pour vous mordre ». Mais il se veut rassurant : « Personne ne s’est jamais fait mordre en essayant de capturer une araignée pour nous l’amener ».

 

Où risque-t-on de tomber sur une araignée à toile-entonnoir ?

Dans les jardins, bien sûr, mais pas seulement. Elles aiment se nicher dans les chaussures qui restent à la porte, par exemple. Ou encore dans les paniers à linge : un garçon s’est ainsi fait mordre l’année dernière. Elles sont également connues pour se mettre dans les paniers de filtration des piscines.

En cas de morsure, outre la douleur importante et souvent un léger saignement, les premiers symptômes se traduisent par des suées, des fourmillements, des convulsions involontaires d’abord faciales. La conduite à tenir est de compresser la plaie et de se rendre à l’hôpital. Où l’on vous injectera le fameux anti-venin… pour peu qu’il soit disponible.

Sources: ninenews.com, owlcation.com


 

Comments
franckprovost
Share With: