fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUNSW : une sécheresse historique et des restrictions d’eau à venir

NSW : une sécheresse historique et des restrictions d’eau à venir

 

Cela fait un mois qu’il n’a pas plu sur Sydney et ses environs. Si la situation ne change pas d’ici une semaine, des restrictions d’eau seront introduites pour les particuliers en Nouvelle Galles du Sud. Il y a urgence : selon un rapport, les niveaux des barrages diminuent d’environ 11 milliards de litres par semaine. 

C’est l’organisation Sydney Water qui tire la sonnette d’alarme : les niveaux des 11 barrages du Grand Sydney chutent plus rapidement qu’ils ne l’ont fait depuis des décennies. Depuis avril 2017, les niveaux ont chuté de 96 % à un peu plus de 55 % et continuent de baisser de 0,4 % par semaine.

Si les niveaux tombent en dessous de 50 %, les ménages de Sydney seront soumis à des restrictions d’arrosage de catégorie 1 c’est-à-dire interdisant  l’arrosage des jardins entre 10h et 16h.

Catherine Port, responsable de la gestion de la sécheresse à Sydney Water, a rappelé que les  Sydneysiders utilisaient 11 milliards de litres d’eau par semaine.

Au cours des 18 derniers mois, nous avons connu l’un des plus faibles apports d’eau dans les barrages hydrographiques depuis 1940 ” a-telle souligné avant de poursuivre :  “Nos réserves d’eau ont considérablement diminué au cours des deux dernières années – il est temps pour nous tous de voir comment nous pouvons économiser l’eau.

L’usine de dessalement de Sydney à Kurnell a été mise en service en janvier, après que les niveaux du barrage aient chuté en dessous de 60 % de sa capacité.

Le premier ministre Gladys Berejiklian a déclaré que 99 % du NSW était en état de sécheresse et “l’était depuis un certain temps“.

C’est pourquoi nous avons mis en service l’usine de dessalement et nous nous penchons sur tous ces problèmes“, a-t-elle précisé.

Source : ABC


 

N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Share With: