fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeBONS PLANSOn a testé : randonnée de 2 jours le long de la côte du Royal National Park

On a testé : randonnée de 2 jours le long de la côte du Royal National Park

franckprovost

Situé à une quarantaine de kilomètres au sud de Sydney, le Royal National Park s’étend sur 150 km² et longe le littoral de Cronulla à Otford. Pour avoir un bon aperçu de la diversité de ses paysages, la meilleure solution est sûrement d’opter pour la Coastal Walk, cette randonnée de 26 km le long de la côte – comme son nom l’indique – généralement effectuée sur deux jours en campant une nuit sur place. Le Courrier Australien s’est lancé dans cette merveilleuse aventure et vous raconte ! 

Pour atteindre le Royal National Park en transports en commun depuis Sydney, il faut partir de Central Station. Montez à bord du T4 en veillant bien à ce que le terminus soit Cronulla. Une fois à destination, dirigez-vous vers la gauche à la sortie de la gare pour atteindre le quai du ferry faisant la liaison Cronulla-Bundeena, porte d’entrée vers la Coastal Walk. Pas de carte Opal sur le ferry : comptez 6,60 $/3,30 $ en tarif réduit pour cette sympathique croisière d’un quart d’heure le long des luxueuses maisons en bord de mer.

Le ballet des baleines 

De retour sur la terre ferme, il faut arpenter à pied la petite ville de Bundeena durant 10 minutes, pour atteindre le point de départ de cette randonnée de 26 kilomètres. Dès les premiers mètres, le panorama est grandiose : depuis le haut des falaises, on profite d’une vue impressionnante à 180° sur l’océan. On est en juin, c’est la meilleure période de l’année pour observer la migration annuelle des baleines le long de la côte est de l’Australie. Bingo : nos yeux tombent sur plusieurs petits groupes de cétacés repérables aux jets d’eau qu’ils propulsent en l’air. A quelques centaines de mètres de la côte, on peut même discerner de temps à autre une nageoire. A notre grande surprise, cerise sur le gâteau on a le droit à deux magnifiques sauts de baleine. Bouche bée, il est compliqué de reprendre la marche après cet incroyable spectacle.

Des vues à couper le souffle 

 

IMG_20180615_164249

Arrivée sur Garie Beach, proche de l’espace de campement autorisé.

Après les falaises, on emprunte un chemin aménagé qui conduit quatre kilomètres plus loin à Marley Beach. Cette longue plage bordée de dunes et aux eaux transparentes est un véritable petit paradis, idéal pour une première baignade – même en hiver, puisque l’eau reste à une température raisonnable de 18°C. On quitte ensuite l’océan des yeux pour un petit moment, le temps de s’enfoncer un peu dans le parc pour atteindre, environ 8km après le point de départ, un bassin d’eau douce construit par la main de l’homme. Le lieu invite à faire trempette ou à s’arrêter pour pique-niquer, à mois que vous ne préféreriez l’espace barbecue aménagé quelques kilomètres plus loin sur le seul parking (et toilettes!) rencontré en chemin lors de cette première journée.

IMG_20180615_140504

La piscine artificielle, lieu idéal pour une pause après les premiers kilomètres.

Après une pause bien méritée, le décor évolue : un peu plus de dénivelé pour les jambes, et pour les yeux, une forêt d’arbres carbonisés par un incendie à notre passage. En fin d’après-midi, à l’heure du coucher du soleil, on atteint avec un soupir de soulagement Garie Beach, signe que l’espace autorisé pour camper n’est plus très loin. Un dernier versant de colline à escalader – sûrement le plus raide de cette randonnée – et on arrive, de nuit, au camping de North Era.

Camping sauvage 

Il fait déjà tout noir et c’est un peu compliqué de distinguer ce qui nous entoure. A première vue, pas grand chose, juste un terrain d’herbe et la lumière de quelques tentes déjà installées. Ni eau courante, ni électricité, juste deux cabanes faisant office de toilettes : ce sera du camping sauvage pour une nuit. On monte la tente en vitesse car la température commence déjà à être fraîche. Puis, le ventre plein et emmitouflés dans nos duvets, on sort la tête de la tente pour admirer la Voie lactée.

Passage par la Figure 8 Pools 

 

IMG_20180616_103102

Le panorama entre North Era et Otford.

Après une nuit compliquée à cause d’aléas matériels et du froid qui s’est immiscé dans nos duvets, réveil en douceur avec le lever du soleil depuis la plage, à quelques mètres de la tente. On vous conseille cependant de gravir à nouveau North Head, afin d’avoir une vue complète sur le soleil levant – en plus cet effort vous réchauffera.

IMG_20180616_094308

La célèbre Figure 8 pool.

On plie baggage et on reprend la route. La Coastal walk traverse cette fois de minis villages, faits de cabanes sommaires, mais possédant une vue unique, face à l’océan. Le calme qui règne à cette saison est incroyable. On atteint ensuite les fameuses piscines naturelles creusées dans la roche en bas des falaises. Profondes, ces huit cavités aux formes inattendues, comme le célèbre 8, sont remplies d’eau par la marée montante. On peut ensuite y prendre un bain à marée basse, en gardant toutefois un oeil attentif sur les vagues.

Avant d’atteindre Otford, la ville d’arrivée de la Costal walk, il faut encore dépenser quelques calories. De retour en haut des falaises, le terrain est vallonné. Il faut souvent descendre…pour remonter. Les paysages se succèdent : passage dans une forêt tropicale puis retour à un environnement plus sec, au milieu de centaines d’eucalyptus. Enfin, on aperçoit le bout du chemin et Otford. Les jambes sont lourdes, mais c’est avec un large sourire et des souvenirs plein la tête que nous reprenons le train depuis la gare d’Otford pour Sydney.

Que mettre dans son sac ?

Vous l’avez peut être compris, c’est une vie en pleine nature qui vous attend pendant deux jours. Il faut donc ramener nourriture, EAU et matériel de camping. On vous conseille de préparer vos repas à l’avance pour économiser de la place dans vos sacs afin qu’ils soient le plus léger possible. Avec une vue sur la mer incroyable, il est également difficile de résister à une baignade, même en hiver. Pensez donc aux maillots de bain et à la serviette. Enfin, si vous décidez comme nous, de vous lancer dans cette randonnée durant la période de migration des baleines, la température la nuit risque d’être basse. Prévoyez chaussettes chaudes, bonnet et polaire, en plus d’un duvet et d’une tente.

Informations à savoir avant de partir 

Cette randonnée demande une bonne condition physique avec plusieurs montées et descentes tout en ayant un sac à dos de plusieurs kilos sur le dos. Cependant, elle n’est pas réservée aux professionnels et reste accessible à toute personne en bonne santé puisque le chemin est aménagé et bien balisé. 

Le camping dans le Royal National Park n’est autorisé que dans certaines zones, à condition d’avoir au préalable payé pour obtenir un permis (12$ pour une nuit pour maximum trois personnes). Le lieu de campement pour la Coastal Walk situé North Era, est à 18km de Bundeena (8km d’Oxford). On vous conseille d’effectuer la randonnée dans le sens Bundeena-Otford afin d’avoir moins de chemin à parcourir le second jour avec la fatigue. Temps de marche estimé (avec des arrêts) : Bundeena-North Era,7h/ North Era-Otford, 5h.  

Crédit photo : Tom Val.


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

 

Comments
franckprovost
Share With: