fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUOpinion : 66 minutes ou la vie rêvée des Français à Sydney

Opinion : 66 minutes ou la vie rêvée des Français à Sydney

tfm

Dimanche 18 mars, M6 diffusait son émission hebdomadaire « 66 minutes » consacrée ce jour-là aux Français venus en Australie pour y trouver réussite et épanouissement. Retour sur ce reportage tombé trop souvent dans le cliché et la mièvrerie. 

Présentée dans le titre comme « l’Eldorado des jeunes Français », la ville de Sydney a plus d’un tour dans son sac pour impressionner : 300 jours d’ensoleillement par an, des plages paradisiaques où le surf est de mise et des paysages à couper le souffle. Nous suivons donc pendant plus de 45 minutes le quotidien de 5 Français qui ont su s’intégrer dans la vie australienne. Qu’ils soient patron d’une chaîne de crêperie française, directrice de publicité, fille au pair ou drag queen, tous s’épanouissent dans leur nouvelle vie, à 17 000 kilomètres de la France.

Malheureusement, ce reportage est trop beau pour être vrai. Pire encore, il renvoie une image biaisée de la vie typique d’un expatrié à Sydney. Si, comme présenté dans le préambule, 20 000 Français débarquent chaque année dans cette ville, tous n’ont pas réussi comme ceux présents dans l’émission. De plus, de nombreuses questions sur le quotidien en Australie sont misent de côté, notamment celles de la recherche d’un boulot ou d’un logement, principales préoccupations pour un Français qui arrive à Sydney. Dans l’émission, ces expatriés n’ont pas connu de problème pour trouver un emploi et chacun affirme qu’il est facile de se faire plus de 3000 euros par mois (4700 dollars australiens).

Au lieu de se focaliser sur des questions de fond qui auraient pu être intéressantes pour des Français envieux de venir s’installer à Sydney, le reportage ne montre que les aspects positifs promouvant l’Australian way of life. Une vie où l’on fait son sport le matin devant Bondi Beach, où l’on quitte le boulot dans l’après-midi pour aller surfer et où le mot week-end rime avec excursion sur le littoral australien. Détail particulièrement frappant du décalage total entre le reportage et la vie réelle : à un moment de l’émission, une Française quitte son boulot à 17h pour se diriger vers Bondi Beach avec sa planche de surf, le tout en conduisant un 4X4. À Sydney, beaucoup de Français font des boulots qui exigent de rester jusqu’à tard le soir et nombre d’entre eux ne possèdent même pas une voiture.

L’émission aurait pu être partiale et juste si elle avait suivi également le quotidien d’un Français qui n’aurait pas réussi à Sydney. Cela aurait pu éviter une accumulation de clichés grotesques, et une vision complètement édulcorée de l’Australie.

Une opinion de Victor Roussel, journaliste stagiaire au Courrier Australien 


Le Courrier Australien lance sa rubrique participative Opinion!
L’actualité vous passionne, vous interpelle? Vous souhaitez partager votre opinion auprès des Francophones et Francophiles d’Australie?

Le Courrier Australien, dont la mission principale est de vous informer encore et toujours mieux, souhaite donner une tribune à ses lecteurs les plus participatifs. Vous donner la parole surtout lorsqu’elle apporte une valeur ajoutée à notre journal est devenu une évidence pour Le courrier.

Que vous soyez un expert dans un domaine particulier comme les finances, l’immobilier, la démographie… ou simplement passionné par l’art, le sport, l’environnement,… ou souhaitez simplement réagir à l’actualité. Nous vous offrons un espace dédié!
Comment faire? Rien de plus simple, complétez le formulaire ci-joint en veillant à nous communiquer vos coordonnées: ICI
ou envoyez nous votre texte par mail : redaction@lecourrieraustralien.com


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter.

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
franckprovost
Share With: