fbpx
HomeACTUOutre-mer : Les mesures d’urgence liées à la crise sanitaire ont représenté plus de 6 milliards d’euros

Outre-mer : Les mesures d’urgence liées à la crise sanitaire ont représenté plus de 6 milliards d’euros

Les mesures d’urgence liées à la crise sanitaire dans les Outre-mer ont représenté plus de 6 milliards d’euros tandis que pour la déclinaison ultramarine du plan de relance la prévision de 1,5 milliard d’euros “sera dépassée”, a indiqué mardi le ministère des Outre-mer.

De mars 2020 à septembre 2021, le gouvernement a distribué aux entreprises ultramarines plus de 6 milliards d’euros avec 3,5 milliards de prêts garantis par l’État, 1 milliard de fonds de solidarité, 646 millions d’indemnisation de l’activité partielle et 830 millions de reports de charges.Ces montants représentent par exemple une dépense de 2.150 euros par habitant des Outre-mer ou encore une dépense égale à 10% du PIB ultramarin, souligne le ministère.

Par ailleurs, les investissements prévus à l’automne 2020 dans le plan de relance pour les Outre-mer, qui étaient de 1,5 milliard sur les 100 milliards dédiés au plan au niveau national, seront “vraisemblablement dépassés”, selon le ministère.

Les investissements réalisés représentent déjà plus de 1,5 milliard d’euros, mais c’est “sans compter le Ségur de la Santé”, avec “plus d’un milliard d’euros annoncé pour les Outre-mer, en partie financé par France Relance”, selon le ministère.

Le Ségur de la Santé prévoit d’injecter “plus d’un milliard d’euros dans les systèmes de santé ultramarins au cours des prochaines années, dont 300 millions d’euros pour l’assainissement financier des établissements les plus endettés, 700 millions pour relancer les investissements en santé et 50 millions pour soutenir les dépenses du quotidien des établissements de santé”, selon un communiqué du ministère.

Sur un an, le plan de relance a permis d’investir 669 millions d’euros dans des projets favorisant la transition écologique (avec 247 millions pour la rénovation thermique des bâtiments par exemple), 316 millions dans la compétitivité des entreprises (dont 267 millions de baisses d’impôts de production) et 566 millions dans la cohésion des territoires (avec 311 millions de mesures pour l’emploi et l’insertion des jeunes).

Avec 546 millions d’euros distribués, l’île de La Réunion est le territoire qui a le plus profité du plan de relance, grâce “à la capacité des porteurs de projets” à déposer des dossiers, souligne le ministère. Elle est suivie de la Martinique (260 millions) et de la Guadeloupe (238 millions).

Le ministère des Outre-mer a également précisé qu’un grand nombre de mesures nationales, basées sur des appels à projets, sont encore ouvertes aux porteurs de projets ultramarins comme hexagonaux car les enveloppes budgétaires n’ont pas encore été consommées. Les organisations intéressées doivent se rapprocher des préfectures qui sont la “courroie de transmission” du gouvernement dans les territoires ultramarins.

Share With:
Tags