fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeLearn FrenchOxfam : “Les 26 personnes les plus riches du monde possèdent autant que la moitié la plus pauvre de l’humanité”

Oxfam : “Les 26 personnes les plus riches du monde possèdent autant que la moitié la plus pauvre de l’humanité”

Les 26 personnes les plus riches disposent désormais d’autant d’argent que la moitié la plus pauvre de l’humanité a déclaré Oxfam lundi, prévenant que ces inégalités “hors de contrôle” alimentent la colère populaire et menacent les démocraties.

“Nous voyons les plus fortunés s’emparer de la richesse et les défavorisés s’enfoncer dans le dénuement, a dénoncé Winnie Byanyima (en photo), directrice exécutive d’Oxfam International, dans un entretien accordé à l’AFP.

Un nouveau rapport de l’association caritative a été publié en amont du Forum économique mondial de Davos – une semaine de rencontres réunissant l‘élite internationale, avec la présence annoncée de trois de ces 26 personnes les plus riches.

Ce rapport montre que la richesse cumulée des milliardaires dans le monde a augmenté de 2,5 milliards de dollars par jour en 2018, soit une augmentation annuelle de 12% ; il presse les gouvernements de taxer davantage les plus fortunés.

L’homme le plus riche du monde, Jeff Bezos, patron d’Amazon, a vu sa fortune augmenter de 112 milliards de dollars l’année dernière a indiqué Oxfam, soulignant que 1% seulement de cette richesse équivalait au budget de la santé de l’Ethiopie, un pays de 105 millions d’habitants.

Dans son rapport, Oxfam démontre que les inégalités extrêmes sont hors de contrôle, explique Byanyima. Les 3,8 milliards de personnes en bas de l’échelle ont, dans ce même temps, vu leur richesse relative diminuer de 500 millions par jour, ou 11 % l’année dernière. Oxfam poursuit en pointant le fossé grandissant entre les riches et les pauvres qui pénalise la lutte contre la pauvreté”, fait du tort à l’économie et alimente la colère dans le monde”.

– En colère et frustrés –

“Les citoyens sont en colère et frustrés” a affirmé Byanyima.

“Ils se voient travailler très dur, mais ils observent que ce qu’ils attendent – une bonne éducation pour leurs enfants, des soins lorsqu’ils tombent malades, une protection sociale quand ils vieillissent – n’est pas là pour eux.” Pendant ce temps, continue-t-elle : “Ils voient une poignée de personnes partir avec les richesses, sans payer leur juste part.”

Les chiffres sont sans appel : selon le rapport, entre 1980 et 2016, la moitié la plus pauvre de l’humanité a touché 12 cents sur chaque dollar généré par la croissance globale, contre 27 cents empochés par les 1% les plus riches.

Oxfam a prévenu que les gouvernements exacerbaient ces inégalités en sous-investissant dans les services publics comme la santé et l’éducation alors qu’ils sous-taxent régulièrement les plus riches.

Des appels pour augmenter les impôts des super riches se sont multipliés révélant l’indignation populaire dans de nombreux pays où les inégalités explosent.

Aux Etats-Unis, la nouvelle députée Alexandria Ocasio-Cortez a fait les gros titres plus tôt ce mois-ci en proposant de taxer les ultra-riches à 70%. Cette proposition auto-qualifiée de démocratique et socialiste a été faite après que le président Trump a validé une diminution du taux maximal d’imposition de 39,6 à 37% sur les plus riches.

En Europe, le mouvement des “gilets jaunes” a bousculé la France depuis novembre dernier avec des manifestations anti-gouvernement demandant au Président de revenir sur la suppression controversée des impôts sur les grandes fortunes.

Et en Angleterre, une campagne populiste a contribué à persuader une majorité de votants d’opter pour un départ de l’Union européenne lors du référendum en 2016 sur le Brexit.

Les super riches et les grandes entreprises sont soumis à un niveau d’impôts le plus bas depuis des décennies, indique le rapport d’Oxfam pointant l’énorme coût humain afférent, avec des écoles sans professeurs ou des cliniques sans médicaments.

– Les inégalités sapent la démocratie –

Byanyima se désole que les gouvernement doivent faire face a une colère croissante du public et qu’ils fassent de dangereux raccourcis.

“Au lieu de régler les problèmes en régulant l’économie et de travailler au service du plus grand nombre, ils cherchent des dérivatifs en prenant les immigrés comme boucs émissaires et en trouvant d’autres explicitations à leurs problèmes sociaux.”

“Les inégalités sapent la démocratie”, a-t-elle dit, prévenant que “les politiques devenaient toxiques“. Selon le rapport d’Oxfam : “Les services privés fragmentaires punissent les personnes pauvres et privilégient les élites” – le document soulignant que 10 000 personnes meurent chaque jour faute d’accès à des soins abordables.

Le rapport, publié alors que les personnes les plus riches, célèbres et influentes confluent vers cette rencontre annuelle dans une station de ski huppée de Suisse, pressent les gouvernement d’arrêter “cette course au nivellement par le bas en taxant les plus fortunés et les grosses organisations.

Oxfam a calculé que demander aux plus riches de payer juste 0,5% de taxes en plus sur leur fortune “pourrait lever plus l’argent qu’il n’en coûterait pour faire revenir à l’école 262 millions d’enfants non-scolarisés et offrir des soins qui sauveraient 3,3 millions de personnes“.

Glossaire : 

(en) amont : ahead of

bouc émissaire (n. m.) : a scapegoat

dénuement (n. m.) : destitution

élite (n. f.) : elite

empocher (v.) : to pocket

en bas de l’échelle (exp.) : bottom end of the scale

équivaloir (v.) : to equal

exacerber (v.) : to exacerbate

faire du tort (v. + n.m.) : to harm

faute de (exp.) : for lack of

fossé (n.m.) : a gap

menacer (v.) : to threaten

nivellement par le bas (exp.) : levelling down

patron (n.m.) : a boss

pénaliser (v.) : penalize

populiste (adj.) : populist

raccourci (n. m.) : a shortcut

saper (v.) : undermine

IN ENGLISH PLEASE

World’s 26 richest own same as poorest half of humanity: Oxfam

The world’s 26 richest people now own the same wealth as the poorest half of humanity, Oxfam said Monday, warning that “out of control” inequality is stoking popular anger and threatening democracies.

“We are seeing rich people running away with wealth and poor people sinking in poverty,” Oxfam executive director Winnie Byanyima told AFP in an interview.

A new report from the charity was published ahead of the World Economic Forum in Davos — a week-long meeting of the global elite, with three of the 26 richest people set to attend.

The report found that billionaires around the world saw their combined fortunes grow by $2.5 billion (2.2 billion euros) each day in 2018, an annual increase of 12 percent, and urged governments to slap more taxes on the wealthy.

The world’s richest man, Amazon CEO Jeff Bezos, saw his fortune increase to $112 billion last year, Oxfam said, pointing out that just one percent of his wealth was the equivalent to the entire health budget of Ethiopia, a country of 105 million people.

“Oxfam is saying in this report with evidence that extreme inequality is out of control,” Byanyima said.

The 3.8 billion people at the bottom of the scale meanwhile saw their relative wealth decline by $500 million each day, or 11 percent last year, Oxfam said, stressing that the growing gap between rich and poor was undermining the fight against poverty, damaging economies and fuelling public anger.

– ‘Angry and frustrated’ –

“Citizens are angry and frustrated,” Byanyima said.

“They are seeing themselves working really hard, but they are seeing that… the things that they expect, a good education for their children, health when they fall ill, social protection when they get older… aren’t there for them.”

At the same time, she said, “they are seeing a few people running away with wealth and without paying their fair share.”

The numbers are stark: Between 1980 and 2016, the poorest half of humanity pocketed just 12 cents on each dollar of global income growth, compared with the 27 cents captured by the top one percent, the report found.

Oxfam warned that governments were exacerbating inequality by underfunding public services like healthcare and education at the same time as they consistently under-tax the wealthy.

Calls for hiking taxes on the wealthy have multiplied amid growing popular outrage in a number of countries over swelling inequality.

In the United States, new congresswoman Alexandria Ocasio-Cortez made headlines earlier this month by proposing to tax the ultra-rich up to 70 percent.

The self-described Democratic Socialist’s proposal came after President Donald Trump’s sweeping tax reforms cut the top income rate last year from 39.6 percent to 37 percent.

In Europe, the “yellow vest” movement that has been rocking France with anti-government protests since November is demanding that President Emmanuel Macron repeal controversial cuts to wealth taxes on high earners.

And in Britain, a populist campaign helped persuade a majority of voters to opt for quitting the European Union in the country’s 2016 referendum on Brexit.

“The super-rich and corporations are paying lower rates of tax than they have in decades,” the Oxfam report said, pointing out that “the human costs — children without teachers, clinics without medicines –- are huge”.

– ‘Inequality undermining democracy’ –

Byanyima lamented that governments faced with growing public anger are taking dangerous shortcuts.

“Instead of solving the problem by fixing the economies, making them work for most people, (they) are finding distractions,” she said, pointing to scapegoating of immigrants and other outsiders for social ills.

“Inequality is undermining democracy,” she said, warning that “politics (have become) poisonous.”

The Oxfam report said “piecemeal private services punish poor people and privileged elites,” stressing that every day, some 10,000 people die due to lacking access to affordable healthcare.

The report, released as the world’s rich, famous and influential began arriving for the annual gathering at the luxury Swiss ski resort town, urged governments to “stop the race to the bottom” in taxing rich individuals and big corporations.

Oxfam found that asking the richest to pay just 0.5 percent extra tax on their wealth “could raise more money than it would cost to educate all 262 million children out of school and provide healthcare that would save the lives of 3.3 million people”.

AFP

———————————————————

Follow Le Courrier Australien on Facebook and Instagram, subscribe to our Newsletter for free. Have your say ! Email you opinion pieces, ideas or corrections at redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
Share With: