fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUPamela Anderson s’inquiète du traitement des animaux à Manus Island

Pamela Anderson s’inquiète du traitement des animaux à Manus Island

NYE

Très concernée par la cause animale, Pamela Anderson a contacté le ministre de l’Immigration australien, Peter Dutton, pour lui demander de protéger les animaux de compagnie des demandeurs d’asile détenus à Manus Island.

L’ancienne star d’Alerte à Malibu et porte-parole de PETA (association pour la protection des animaux) en appelle à M. Dutton pour qu’une enquête soit lancée sur des violences commises envers Foxy. Ce chien aurait en effet été éjecté d’un bus en mouvement par un garde, alors que les détenus étaient en train d’être transférés vers des centres de rétention alternatifs en novembre dernier.

« Les animaux ressentent la douleur, le stress, et la peur comme nous. Ces abus sont inacceptables et violents pour les personnes à Manus, » a-t-elle écrit dans sa lettre pour M. Dutton.

« Le propriétaire de Foxy est naturellement désespéré par l’action du garde. Les réfugiés entretiennent un lien spécial avec les animaux, qui leur donnent un amour inconditionnel et de l’espoir. J’espère être informée rapidement du lancement d’une enquête sur cet incident et que Foxy et ses gardiens auront droit à la justice qu’ils méritent. »

Trois cents demandeurs d’asile ont été transférés du centre de rétention principal de Manus Island en novembre dernier, après trois semaines de tensions – la plupart des réfugiés refusant d’être déplacés vers de nouveaux établissements craignant pour leur sécurité et redoutant un manque de soins.

Ils ont finalement été transférés vers ces nouveaux sites par la police de Papouasie-Nouvelle-Guinée et des officiers de l’immigration armés de barres de métal.

Dans ce contexte, Mme Anderson a ajouté qu’elle s’inquiétait du traitement épouvantable des demandeurs d’asile et de leurs animaux de compagnie sur Manus Island.

« La détention prolongée de ces personnes est effroyable, et des rapports récents venant du camp indiquent un niveau de violence et de souffrance intolérable, » a-t-elle souligné.

 

Source : 7news

Suivez-nous sur Facebook : www.facebook.com/lecourrieraustralien

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : www.lecourrieraustralien.com/newsletter/

Jetez un œil à notre Instagram : www.instagram.com/lecourrieraustralien/

Comments
franckprovost
Share With: