fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUPékin fustige des perquisitions en Australie chez des journalistes chinois

Pékin fustige des perquisitions en Australie chez des journalistes chinois

dppp

Pékin a fustigé mercredi des perquisitions chez des journalistes chinois travaillant pour ses médias en Australie, au cours desquelles ont été saisis ordinateurs et téléphones portables, sur fond de tensions grandissantes avec Canberra.

Les relations diplomatiques entre la Chine et l’Australie se sont fortement dégradées ces derniers mois, depuis que Canberra a réclamé une enquête internationale sur l’origine du Covid-19, apparu en Chine fin 2019.

Les deux pays s’écharpent depuis sur une multitude de sujets: commerce, sécurité et médias.

Dernier contentieux en date: Pékin a dénoncé mercredi des perquisitions menées en Australie chez quatre journalistes chinois, une affaire remontant à juin mais qui n’avait jusque-là pas été rendue publique.

“Sur la base d’une possible violation des lois australiennes contre l’ingérence étrangère, (des agents du renseignement) ont fait une descente et interrogé quatre journalistes”, a indiqué devant la presse un porte-parole de la diplomatie chinoise, Zhao Lijian.

Les journalistes en question ont été interrogés et se sont vus confisquer leurs téléphones, leurs ordinateurs et “même les tablettes de leurs enfants”, a précisé le porte-parole.

En poste en Australie pour les agences de presse Chine nouvelle et China News Service (CNS), ainsi que le groupe audiovisuel China Media Group, ils ont depuis regagné la Chine.

“L’Australie n’a pas donné d’explication raisonnable pour ces perquisitions et n’a pas rendu tous les objets confisqués”, a souligné M. Zhao, assurant que les journalistes chinois avaient “respecté strictement” les lois australiennes.

Sollicitées par l’AFP, les autorités australiennes se sont refusées à tout commentaire.

Ces accusations de Pékin interviennent au lendemain de l’annonce d’une enquête liée à la “sécurité nationale” visant une présentatrice australienne arrêtée en Chine le mois dernier et le départ précipité du pays de deux journalistes australiens craignant d’être arrêtés arbitrairement.

Bill Birtles, correspondant à Pékin de la télévision ABC, et Michael Smith, journaliste à Shanghai pour le journal Australian Financial Review, ont regagné mardi l’Australie.

Leur fuite a marqué l’épilogue d’un rocambolesque feuilleton de plusieurs jours, qui a vu les deux reporters trouver refuge dans des locaux diplomatiques australiens afin d’échapper à la police d’Etat chinoise.

laguillotine728

 

Produire quotidiennement de l’information pertinente, représente un coût humain, logistique et informatique considérable, dont l’essentiel est financé par la publicité.

Durant cette crise sanitaire et économique, la publicité est en chute libre, notre journal a donc besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer sa mission d’informer quotidiennement des milliers de personnes.   

Nous avons donc décidé de lancer un appel aux contributions.  Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse pour notre avenir.

 


Envie de nous aider autrement? Pourquoi ne pas commander le livre bilingue Collector’s Edition du Courrier Australien?

Sélection des articles les plus emblématiques, des histoires les plus marquantes, ce recueil d’archives est un objet chargé d’histoire, témoin des relations franco-australiennes de 1892 à 1945 (première partie).

Commandez ICI

$
Sélectionnez un moyen de paiement
Informations personnelles

Information de carte bancaire
Paiement sécurisé par SSL.
Termes

Total du don : $15

FOTY
Share With:
Tags