fbpx
HomeACTUPhilippines: levée d’un moratoire sur les mines à ciel ouvert

Philippines: levée d’un moratoire sur les mines à ciel ouvert

Le gouvernement des Philippines a aboli un moratoire sur les nouvelles mines à ciel ouvert imposé il y a quatre ans, dans l’espoir de revitaliser l’économie du pays sinistrée par la pandémie de Covid-19, a annoncé mercredi un haut-responsable.

Cette décision a été critiquée par des défenseurs de l’environnement, qui l’ont jugée « à courte vue ».

Le moratoire avait été imposé en 2017 par le gouvernement précédent, qui accusait le secteur minier de provoquer de graves dommages à l’environnement.

Manille a depuis changé de politique et encourage les investissements miniers pour tenter de redynamiser l’économie nationale. En avril, le président Rodrigo Duterte a ainsi levé un moratoire de neuf ans sur les nouveaux contrats miniers imposé par son prédécesseur.

L’industrie minière est « un contributeur potentiel au rétablissement de l’économie », a déclaré à l’AFP mercredi le directeur du Bureau des mines et des sciences géologiques (MGB) Wilfredo Moncano, indiquant que la levée du moratoire avait été signée par le ministre de l’Environnement Roy Cimatu.

Les mines « nous aideront à rembourser nos prêts pour combattre la pandémie », a-t-il affirmé.

Selon M. Moncano, neuf nouveaux projets de mines à ciel ouvert sont à l’étude, et pourraient rapporter au gouvernement jusqu’à 1,6 milliard de dollars (1,41 milliard d’euros) par an lorsque leur exploitation commerciale commencera.

Les Philippines sont un des plus gros producteurs mondiaux de nickel et le sous-sol du pays est également riche en or et en cuivre, mais le gouvernement estime que 95% des réserves sont inexploitées. Selon les chiffres officiels, le secteur minier a représenté l’an passé moins de 1% de l’économie nationale.

La Chambre minière des Philippines a salué la décision du gouvernement, estimant qu’elle « permettra à l’industrie de contribuer davantage à notre reprise économique ».

A l’inverse, l’Alliance pour la fin des mines, une organisation de défense de l’environnement, a estimé que la levée du moratoire constituait « une priorité de développement à courte vue et déplacée ».

« Une fois encore, le régime Duterte renforce son programme économique erroné qui qualifie les mines destructrices d’industrie essentielle pour se rétablir de la pandémie », a-t-elle déploré dans un communiqué.

 

Share With: