fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUPortraits croisés des trois nouveaux dirigeants de la FACCI

Portraits croisés des trois nouveaux dirigeants de la FACCI

Le Courrier Australien a rencontré les nouveaux dirigeants de la FACCI (French Australian Chamber of Commerce & Industry), Frank Ribuot, François Romanet et Jérôme Fournand, respectivement président du Board of Directors, président de l’Advisory Council, et General Manager de l’Operational Team. L’occasion de revenir sur leur rôle, leurs projets et ambitions pour promouvoir au mieux les relations commerciales entre la France et l’Australie.

Ce qui permet le succès de l’organisation, c’est surtout la bonne entente et la communication entre nous” nous rappelle très justement François Romanet. La FACCI, une des chambres de commerce les plus dynamiques en Australie, n’est en effet pas constituée d’un conseil de direction unique : on retrouve l’Advisory Council (conseil consultatif), composé de l’Ambassadeur de France en Australie, de personnalités franco-australiennes et de dirigeants de grandes entreprises, qui guide la Chambre dans sa planification stratégique, le Board of Directors (conseil d’administration), composé de membres élus dans chaque Etat, qui opère les choix stratégiques et supervise le fonctionnement de la Chambre, et enfin l’Operational team (équipe opérationnelle), composée d’experts, qui anime l’organisation et assure son bon fonctionnement. Ces trois organes complémentaires n’ont qu’un seul objectif : aider les entreprises françaises et australiennes à développer leurs activités. La Chambre a cinq State Councils (Chapitre), répartis à Sydney, Melbourne, Perth, Brisbane et Adelaïde qui permettent une approche plus locale.

Trois hommes, trois parcours prestigieux

Tandis que Frank Ribuot, ancien Président du chapitre du New South Wales et François Romanet, ancien Président fédéral du Board of Directors entre 2014 et  2019, sont membres de l’organisme depuis longtemps, Jérôme Fournand, trentenaire ambitieux, y a fait son entrée cette année.

Après avoir travaillé comme Directeur de Clientèle dans le marketing et suivi les innovations technologiques (réseaux sociaux, développement d’applications mobile, publicité sur Internet) en France pendant sept ans, il a décidé de débuter son aventure australienne en 2013. Commercial pendant trois ans à GDR Group, il prend le rôle de Directeur des Opérations pendant les trois années suivantes. Une opportunité de General Manager de l’équipe opérationnelle de la FACCI se présente – Jérôme la saisit et entre en poste en mars. Depuis, il gère l’équipe administrative, marketing/événements et commerciale mais il est aussi l’interlocuteur au sein de la “Team France” (l’Ambassade, le Consulat, l’Alliance Française, le CCEF, Business France…), capitale dans l’évolution de la FACCI. Sans oublier l’organisation d’événements, la recherche de nouveaux membres et le soutien dans le développement de leur entreprise en Australie. Grand défi ? Consolider un business model face à l’évolution constante du marché.

Quant à Frank et François, difficile de les présenter tant leur parcours est riche : Frank a travaillé aux quatre coins du monde – il est désormais le CEO de Randstad en Australie, Nouvelle-Zélande, Asie du sud-est et Inde. Quant à François, il a d’abord travaillé aux Etats-Unis puis en France avant de venir s’installer sur l’île-continent en 2004 pour créer une filiale de la société Safran, groupe qu’il a dirigé jusqu’en 2017. Suite au projet des sous-marins, il a rejoint Naval Group en septembre 2017, et couvre désormais l’Australie & la Nouvelle-Zélande en tant que Président & Délégué général.

Trois comités bien différents en parfaite symbiose

Nous l’avons vu un peu plus haut : l’organisme à but non lucratif se présente comme un triptyque. Réparti dans tout le pays, en collaboration avec la Team France, l’un des gros défis de la Chambre est de garder une vision commune entre tous les Etats. Si les trois dirigeants doivent s’assurer de cette adéquation, c’est surtout à Frank que revient cette mission : “en tant que président, je dois assurer une direction commune en termes de communication et de positionnement tout en gardant certaines des spécificités de chaque Etat. Je dois aussi faire en sorte d’avoir des relations amicales et constructives avec toutes les autres autorités françaises et australiennes tout en montrant au marché australien ce que fait la France. La FACCI n’est pas une Chambre franco-français mais bien une Chambre ouverte aux étrangers également. Je dois donc assurer une liaison avec nos conseillers, notre Board et les autres institutions mais aussi chercher de nouvelles pistes de développement pour le futur afin d’élever l’image de la Chambre“. Quant à François, à la tête de l’Advisory Council aux côtés de Christophe Penot, Ambassadeur de France en Australie, il a principalement pour rôle de guider les équipes opérationnelles et du Board of Directors grâce à son expérience tout en promouvant les relations franco-australiennes ; “l’important c’est de continuer à créer de la valeur ajoutée pour nos membres” renchérit-il.

Encore de beaux événements à venir !

Jérôme Fournand au Winning Formula Bastille Day Champagne, le 11 juillet 2019, à Sydney

Une valeur ajoutée qui s’exprime notamment par l’organisation d’une centaine d’événements chaque année. “Après les rencontres Business to Business autour du Bastille Day ou du très populaire Tour de France Lunch, nous démarrons les séquences Business Forum en octobre, souligne Jérôme. C’est le plus important événement de la FACCI, qui va se dérouler dans cinq villes cette année. Les membres de la Chambre aux côtés des autorités politiques et des grandes entreprises australiennes sont invités à prendre la parole sur une thématique commune, qui cette année sera “Social licence to operate” et couvre des sujets divers tels que « Lessons from the Banking Royal Commission », « Climate Change and Environmental Sustainability », « Diversity in the Supply Chain and Advanced Manufacturing »… A ce rendez-vous incontournable pour la communauté d’affaires, s’ajoutent les réunions thématiques au sein de comités d’industrie tels que Transport & Infrastructure, New Technologies, Aerospace, Defence & Aviation, Energy & Resources et Retail & Luxury qui mettent des experts dans chaque domaine autour d’une table pour qu’ils puissent échanger dans un environnement franco-australien.

Des relations franco-australiennes qui n’ont jamais été aussi fortes

Connaissant l’historique impressionnant de nos invités en Australie, nous leur avons demandé de nous parler de l’évolution des relations commerciales franco-australiennes depuis leur arrivée respective. La réponse a été unanime : “la relation franco-australienne n’a jamais été aussi forte ! ”
Depuis 15-20 ans, les sociétés françaises de toute taille sont de plus en plus nombreuses à s’implanter ici et avec succès ; de même, beaucoup de sociétés australiennes s’implantent en France, explique François. Une partie des autoroutes françaises est gérée par une entreprise australienne par exemple. Cet accroissement n’est pas unilatéral“.
Les échanges humains entre les deux pays ont aussi explosé, ajoute Frank. Quand je suis arrivé en Australie, en 1998, quelques milliers de Français étaient inscrits au registre consulaire ; ils sont maintenant 24 800. Beaucoup de Français travaillent pour des sociétés locales. Il y a également de nombreux échanges universitaires, scientifiques et d’initiatives financées par les deux pays“. La collaboration du CNRS avec le CSIRO, les deux plus grands centres de recherches de France et d’Australie, est un exemple très symbolique pour François : “le fait que le CNRS souhaite implanter un de ses centres en Australie pour travailler avec le CSIRO illustre cette collaboration extraordinaire“.

Une collaboration extraordinaire qu’ils comptent bien continuer de cultiver au sein de la FACCI… et à trois pendant leur temps libre, sur les terrains de tennis de Sydney !

Photo de couverture – De gauche à droite : Frank Ribuot, Jérôme Fournand et François Romanet

Pour plus d’informations sur la FACCI, cliquez ICI.


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Share With: