fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUAUSTRALIEPour Halloween, monstres et mythes 100% australiens

Pour Halloween, monstres et mythes 100% australiens

NCT

Puisque l’Australie fête Halloween… pourquoi ne pas le faire avec de vraies « spécialités » locales ? Car force est de constater qu’ici, les courges sont aussi anachroniques en octobre que les bonhommes de neige de Noël en décembre.

Voici donc quelques sources d’inspiration possibles pour des costumes et une décoration d’Halloween authentiquement australiens.

 

Le bunyip

Depuis la nuit des temps, avant même la colonisation, on raconte que de grosses créatures vivent cachées dans les rivières, les étangs et les billabongs. On pense que ces histoires étaient racontées par les Aborigènes aux enfants pour éviter qu’ils aillent jouer seuls près de l’eau.

Ces créatures sont tantôt décrites comme « mi-homme, mi-poisson »,  « mi crocodile, mi-émeu » mais le plus souvent, on les présente comme « de la taille d’un hippopotame avec une tête de chien. » Vous pouvez aussi vous référer au thriller australien « Red Billabong », qui donne sa propre version du monstre mythique.

 

Les félins

Coiffez des oreilles, dessinez des moustaches et mettez des crocs en plastique : les rumeurs à propos de chats énormes sont légion en Australie. Pendant des décennies, des personnes de toute l’Australie ont fait état de rencontres dans le bush avec des panthères, des léopards, des cougars et des pumas ­— plus rarement des lions ou des tigres.

En 1979, leur existence a même été débattue au Parlement d’Australie Occidentale, un parlementaire ayant lu une lettre d’un fermier rapportant que ses moutons étaient décimés par un étrange animal « de la taille d’un gros chien, qui ressemblait à un chat avec une longue queue. »

En 2003, une enquête du NSW avait mesuré une forte probabilité de gros félins dans le bush, mais 9 ans plus tard une autre enquête avait conclu qu’il s’agissait plus certainement de chats sauvages.

Un test réalisé sur la queue d’1m50 de long d’un gros chat tué à Dargo (dans le sud du Victoria) en 2005 a montré qu’il s’agissait bien d’un énorme chat sauvage.

 

Le Yowie

Le Yowie a été décrit comme grand, poilu, ressemblant à un singe et pouvant être comparé au Yéti, ou au Chewbacca de Star Wars.

A la fin des années 1800, un long débat a fait rage concernant l’existence de cette créature, entre un naturaliste amateur et un conservateur de l’Australian Museum.

Aujourd’hui encore, il est fréquent que des personnes racontent avoir vu un Yowie, le plus souvent dans certains coins du NSW et du Queensland. Bill O’Chee, ex-parlementaire du Queensland, affirme en avoir vu un alors qu’il était étudiant, dans les années 70.

 

Le drop bear

Aux touristes étrangers qui ne connaissent pas le bush australien, on raconte souvent des histoires d’animaux ressemblant à un koala, avec de puissantes pattes avant et d’énormes dents. Même le site de l’Australian Museum a repris ce canular et explique que cette créature peut rester perchée dans un arbre jusqu’à 4 heures avant de se laisser tomber sur un animal qui passe en-dessous. Le site rapporte qu’on conseille à ceux qui souhaitent randonner dans le bush dans des zones habitées par les drop bears de frotter de la Végemite derrière leurs oreilles, ce qui aurait un effet répulsif sur l’animal — mais il précise toutefois qu’on n’a pas de preuve scientifique que ce remède de grand-mère fonctionne.

 

Source : abc.net.au


>>> Suivez-nous sur Facebook
>>> Abonnez-vous gratuitement à la newsletter du Courrier Australien

 

Comments
franckprovost
Share With: