fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUPourquoi les acheteurs chinois expédient chaque jour 30 000 colis de lait en poudre australien à l’étranger?

Pourquoi les acheteurs chinois expédient chaque jour 30 000 colis de lait en poudre australien à l’étranger?

gjfood

Les clients chinois de préparations lactées pour bébés qui achètent des produits en Australie expédient jusqu’à 30 000 colis par jour.

Les clients chinois, connue sous le nom de «Daigous» achètent pour des millions de dollars de lait en poudre pour nourrissons. Cet engouement n’est pas appréciée des mères australiennes qui se retrouvent souvent devant des rayons vides dans les supermarchés. Frustration ultime, les Daigous ne dévalisent pas les commerces pour leur utilisation personnelle mais pour en faire un commerce lucratif. On estime qu’il y a actuellement en Australie environ 400 000 acheteurs Daigou qui achètent des préparations pour nourrissons dans les supermarchés Woolworths et Coles et les revendent aux acheteurs chinois.

Livia Wang, directrice d’Access CN – une société qui assure la liaison entre les acheteurs chinois pour acheter les produits ailleurs – a déclaré que l’intérêt porté à l’étranger avait été considérable. «Vous seriez très surpris. Cela représenterait environ 20 à 30 000 colis par jour au minimum, expédiés d’Australie et de Nouvelle-Zélande vers la Chine.»

Mme Wang a déclaré que les acheteurs chinois choisissaient d’acheter en vrac des boîtes de lait maternisé pour nourrissons en Australie parce qu’ils avaient confiance au pays producteur. «Ils croient que lorsqu’ils achètent les produits du pays fournisseur, c’est plus authentique: ils font confiance à la source», a-t-elle déclaré.

La société A2 Milk compte 12 000 magasins en Chine destinés à des clients étrangers qui achètent les produits, mais ils choisissent toujours les articles en provenance d’Australie. La formule A2 Platinum est disponible en Chine mais la plupart le veulent en provenance directe d’Australie, car ils veulent s’assurer que le produit n’est pas contrefait – et ils sont prêts à payer pour cela. Cela ouvre le marché aux acheteurs professionnels qui l’achètent en Australie et le vendent à la Chine à des prix massivement gonflés. Certains vendeurs peuvent gagner plus de 100 000 dollars par an.

Cela a provoqué une colère de masse chez les parents de tout le pays, et Woolworths et Coles ont mis en place des limites d’achat pour les clients qui ne peuvent désormais acheter que deux boîtes à la fois. Malgré cela, les clients chinois qui utilisent la plate-forme de médias sociaux «WeChat» parviennent à localiser les baisses de stock dans les supermarchés des grandes villes australiennes et sont en mesure de se procurer les boîtes dès qu’elles sont disponibles.

Certains acheteurs ont été pris en photo en train d’acheter les boîtes, de les placer dans un sac à l’extérieur du magasin et d’ensuite revenir en acheter plus.

«Ils sont tous au courant de ce qui se passe un jour donné, heure par heure. Vous les verrez donc se déplacer dans toutes les villes du pays à mesure qu’ils voient les informations circuler sur l’état des stocks», a déclaré Mme Hrdlicka.

La croissance de l’intérêt des consommateurs a également incité d’autres sociétés basées à l’étranger de tenter de percer sur le marché australien. La société française Biostime se lancera en Australie en janvier pour vendre ses propres préparations pour nourrissons aux acheteurs chinois. Miranda Kerr a été nommée ambassadrice de ces produits.

——————————————

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

 

Comments
franckprovost
Share With: