fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUPourquoi les marques de surf australiennes sont-elles en déclin?

Pourquoi les marques de surf australiennes sont-elles en déclin?

franckprovost

Les marques emblématiques australiennes Rip Curl, Quiksilver, Ozmosis et Billabong ont du mal à générer d’importants bénéfices hors période estivale. Selon le spécialiste de la vente au détail, Brian Walker, Rip Curl, créé par Brian Singer et Doug Warbrick dans la ville balnéaire victorienne de Torquay vers 1970 aurait une valeur allant de «80 à 400 millions de dollars», et montrerait ainsi d’importants signes d’affaiblissement.

Quant à Billabong lancée par Gordon Merchant sur la Gold Coast, la marque a été rachetée par les propriétaires américains Quiksilver pour 198 millions de dollars au début de l’année 2018. Quiksilver qui avait elle-même connu des problèmes après être sortie de la faillite en 2016.

Pourquoi le commerce de détail a du mal en Australie ?

Brian Walker, du Retail Doctor’s, a déclaré que les changements culturels avaient contribué à l’effondrement des icônes de la boutique de surf australienne. La nouvelle génération porte un regard différent sur les marques, et ce qui était tendance de porter hier ne l’est plus aujourd’hui.

La vente en ligne affaiblit également les marques de détails, affirme M.Walker. 

Finalement, Jo Munro, experte en shopping, déclare que la nouvelle génération de jeunes acheteurs privilégient l’électronique aux étiquettes. « Une grande partie du cachet de la mode de la jeune génération est centrée sur le dernier et meilleur appareil ou casque », a-t-elle déclaré. « Avec la gamme de vêtements de sport de plus en plus accessible en prix et en gamme, les vêtements de plage perçus comme « coûteux » sont maintenant moins populaires dans les grands magasins. »

Source : The New Daily

——————————————

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
franckprovost
Share With: