fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUPromenade architecturale à One Central Park

Promenade architecturale à One Central Park

FOTY

La semaine dernière, nous vous avions fait (re)découvrir l’existence de l’étonnante construction de l’architecte Jean Nouvel à Sydney, sur Broadway avenue. Il est temps d’aller la découvrir de plus près! Suivez le guide!

Le bâtiment conçu par les ateliers Jean Nouvel se situe au tout début de Broadway avenue. Le plus simple est de rejoindre le site en train par Central station ou de venir à pied si vous habitez dans le centre-ville.

central-map (1)

Arrivé sur place, observez la façade (arrêt n°01). Vous avez remarqué cet étonnant damier de plantations qui couvrent les bâtiments ? L’édifice manquerait-il tellement d’entretien que la nature y a repris ses droits ?

Pas cette fois, il s’agit en réalité d’un ensemble végétal qui forme le plus haut jardin vertical du monde. C’est la signature du botaniste français Patrick Blanc: le pionnier des jardins verticaux.
Il a suivi Jean Nouvel dans de nombreux projets pour y semer ses petites graines. Madrid,  à Paris (Musée du Quai Branly), Miami, Dubai, New-york, Tokyo sont autant de ville portant la trace du « magicien du végétal ».

art2 mur veg

Arrêt n°01 : Regardez plus en détail cette étonnante façade qui est à la portée de vos doigts …

Pour ses murs végétalisés, Patrick Blanc  a développé une technologie particulière qui s’inspire des avancées de l’agriculture hors-sol. La façade à végétaliser comporte un revêtement de type feutre qui servira de support aux plantations, et notamment à leurs racines. Ce support est parcouru de nombreux petits tuyaux poreux. Ils alimentent les végétaux en eau et en minéraux nécessaires à leur développement. L’excédent d’eau est récupéré dans une gouttière au bas du mur puis recyclé. Si le principe parait simple, sa mise en œuvre est assez complexe. Mais peut-être avez-vous chez vous un autre type de mur végétalisé…. Cherchez le lierre…

Résistez à l’appel des vitrines et ne rentrez pas encore dans le centre commercial. Faites plutôt le tour de l’édifice pour découvrir ses différentes façades ainsi que le parc qui se trouve à l’arrière. Celui-ci s’inscrit également dans le schéma du nouveau quartier. Il est conçu comme une aire de détente au cœur de la ville dont la façade de Patrick Blanc serait le prolongement. Il est inspiré de son homonyme new-yorkais, Central Park.

article2 central park

Arrêt n° 02 : Si le cœur vous en dit, vous pouvez même vous y arrêter pour une partie d’échec, une séance de cinéma en plein air ou tout simplement pour vous relaxer sur sa pelouse avant de poursuivre votre visite.

Le bâtiment que l’on aperçoit sur la photo  de droite est celui de l’ancienne brasserie Carlton, en partie sauvegardée.  Il est en cours de rénovation, une partie de la brasserie accueillera même prochainement une centrale thermique destinée à alimenter en eau froide et en eau chaude les nouveaux édifices.

L’immeuble où l’ombre n’existait pas…

Depuis la pelouse du parc, regardez la façade de la plus grande tour.

Vous ne manquerez pas de vous interroger sur l’étonnante structure métallique qui se trouve comme suspendue dans l’air.

heliostat

L’héliostat, suspendu dans les airs

 
Il s’agit d’un héliostat : un dispositif composé de 320 miroirs motorisés de 6 m² chacun permettant de suivre la course du soleil. Il a été étudié pour renvoyer la lumière naturelle dans l’atrium du centre commercial qui se trouve juste en dessous. En effet, sans ce soleil artificiel, celui-ci resterait la plus grande partie de la journée à l’ombre des tours.

Le soir, la lumière du soleil fait place à une myriade de couleurs : autant de LEDs qui mettent en lumière et en couleurs les bâtiments. Cette installation spectaculaire a été mise au point par l’artiste français Yann Kersalé, qui se définit lui-même comme le « sculteur de la nuit » et à qui l’on doit l’éclairage de nombreux espaces publics en France et à l’étranger.

 

Au cœur du projet de l’architecte  Jean Nouvel

Traversez maintenant le parc et pénétrez dans le centre commercial par l’escalier qui mène au niveau inférieur. Dans le bâtiment, prenez l’escalator et levez les yeux.

atrium

Arrêt n°03 : au centre de l’atrium,  une verrière sur laquelle s’écoule une fine pellicule d’eau, laisse passer la lumière.

Cette lumière est celle du soleil, réfléchit par l’héliostat. Les 5 étages de boutiques et de restaurants bénéficient ainsi d’un éclairage naturel. Une manière intelligente de réduire la facture d’électricité et d’apporter un confort supplémentaire aux visiteurs.

Profitez de votre passage dans le centre commercial pour tester les sièges « toupies » qui sont à disposition au rez-de-chaussée puis montez au deuxième étage découvrir la terrasse extérieur. Une jolie vue sur le parc vous y attend.

Ne redescendez pas ! Au troisième étage, un espace culturel vous attend :  l’Ambush galery. Bonne nouvelle, il est d’accès gratuit et présente en ce moment une exposition haute en couleurs sur la marque de surf MAMBO.

banner-ambush

Attention, la galerie est fermée le matin mais elle reste ouverte jusqu’à 20 heures.

Pour plus d’information, vous consultez notre article sur l’exposition.

Bonne visite !

Photos du bâtiment : Courtesy of Frasers Property

 

 

Share With: