fbpx
HomeBONS PLANSMELBOURNEQui est Jess, la fille derrière la Melbourne French Team ?

Qui est Jess, la fille derrière la Melbourne French Team ?

Tout backpacker un peu connecté arrivant à Melbourne la connaît forcément, tant elle est omniprésente sur la toile. Elle ? C’est Jess Alias Gaerlyn, la fille derrière le groupe facebook Melbourne French Team, 17 672 membres au compteur hier. Annonces pour des colocations, suggestions de bars, recommandations de tatoueurs… il compile l’essentiel pour vivre, se loger, travailler et se faire des potes en ville. Une plateforme qu’elle gère avec une petite équipe d’amis dont le précieux François Rivet. Pour nous, elle lève le voile sur sa vraie vie derrière l’écran.

“Je suis bretonne d’origine mais j’ai vécu dans pas mal d’endroits. J’en suis à vingt déménagements environ, dont le dernier en juillet dernier”, calcule Jess. Comme la plupart des jeunes Français, elle a profité d’un Working Holiday Visa pour faire un long voyage à travers l’Australie. Avant de rentrer, elle décide de chercher un boulot pour l’expérience professionnelle”. Envoyé massivement, son CV de chimiste trouve finalement preneur. Elle dégotte LA bonne entreprise qui, de CDD en CDD, finit par la sponsoriser. En 2010, elle est installée à Melbourne.

Au début, elle a tendance à chercher des informations pratiques sur le forum d’un site en français sur l’Australie. Les mêmes questions revenant souvent, elle propose de créer une liste de diffusion sur google. L’idée est de communiquer plus efficacement sur des sujets récurrents : excursions, sorties, boîtes de nuit… “Au départ, je n’avais pas envie d’aller sur facebook. Je ne voulais pas que des photos circulent n’importe comment. Je craignais que cela crée des problèmes.” Finalement, avec l’arrivée de jeunes backpackers, gros utilisateurs de facebook, le groupe migre sur la plateforme. Il s’appellera “Melbourne Team” – le terme French y étant accolé plus tard, lorsque plusieurs groupes de Français décident de fusionner. “C’est ainsi que, du jour au lendemain, nous nous sommes retrouvés avec plusieurs milliers de membres” explique Jess.

12573948_10153215928496331_6617599637135236241_n

Aujourd’hui, le groupe compte plus de 17 000 membres avec des fluctuations saisonnières. De mars à septembre, tout le monde fuit l’hiver. Les six mois qui suivent, c’est l’inverse : les jeunes Français débarquent en nombre. Le cycle est mécanique. “Dès le départ, nous avons initié de nombreux rendez-vous : bar du mercredi, soirée spéciale visa-sponsor, réunion sur les road trips ou le couchsurfing… ” Pour Jess, les rencontres sont essentielles. Quoique très connectée, elle préfèrera toujours le réel au virtuel. “Si vous allez à une soirée : sur vingt personnes présentes, vous aurez des affinités avec trois ou quatre, mais cela suffira pour vous simplifier la vie dans une ville que vous ne connaissez pas. C’est ça que je recherche pour les membres du groupe. Et c’est ainsi qu’on se fait des amis.”

Et qu’en est-il des publications sur facebook : pas trop difficile de gérer leur contenu ? En tant que modératrice, Jess s’est donné une ligne de conduite stricte que tout le monde connaît. D’abord, elle n’accepte que ce qui concerne le Victoria ou Melbourne. Ensuite, elle privilégie les offres aux recherches, sauf si ces dernières sont très spécifiques. Enfin, elle limite le forcing en refusant que les posts soient publiés inlassablement jusqu’à noyer la page. “Je veux aussi, explique-t-elle, que chacun donne ses tuyaux. Je ne peux pas être la seule à répondre. Le groupe doit s’entretenir lui-même.” Oui, mais attention aux dérapages ! Quand elle a publié les résultats de Melbourne au premier tour des élections présidentielles, la voie était ouverte à tous types de réactions, y compris les plus agressives. “Je n’ai aucun état d’âme à supprimer les messages les plus violents, déclare Jess, je ne veux pas que ça parte en cacahuète !” Récemment, une fille a voulu passer une annonce pour un photographe de nu… Jess s’est renseignée puis a décidé d’accepter le post en bloquant les commentaires. Eh oui, un tel sujet peut susciter des réactions inappropriées.

En juillet dernier, Jess a quitté Melbourne pour Brisbane. Elle continue néanmoins à gérer le groupe avec trois précieux partenaires. Quand elle regarde en arrière, Jess revoit sa période fofolle, toujours prête à faire la fête, son temps plus tranquille en couple et sa vie d’aujourd’hui en mode “maman au parc”… En sept ans, ses envies ont évolué, mais elle reste fidèle à Melbourne French Team. Bienveillante et vigilante, on n’ose lui demander si elle le quittera le groupe un jour. Trop peur qu’elle dise oui.

3 coups de coeur de Jess Alias Gaerlyn à Melbourne :

The Horne : un super petit restaurant éthiopien. 20 Johnston Street, Collingwood VIC 3066.

The village : un bar outdoor très sympa à tester par beau temps 557 St Kilda Rd, St Kilda VIC 3004.

Promenade vivifiante et colorée le long de la mer, de Sandringham à Saint Kilda.

Share With: