fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTURénovation du La Perouse Museum. Une enquête du Randwick City Council (SUITE)

Rénovation du La Perouse Museum. Une enquête du Randwick City Council (SUITE)

Comme nous l’avons vu dans l’article précédent, le projet du La Perouse Museum a été financé par une souscription couverte en particulier par les résidents français, des sociétés françaises établies en Australie et équipé par les Musées maritimes français. Terminé au moment des célébrations du bicentenaire de l’arrivée des Européens, le contenu du La Perouse Museum a fait l’objet d’une donation par la France à l’Australie comme on peut le constater sur le fac-similé joint, signé par le ministre Andre Giraud.
A l’origine le musée devait aussi célébrer à côté de Lapérouse, les nombreux navigateurs français qui l’ont suivi, qu’ils soient venus à sa recherche, pour continuer ses travaux et recherches scientifiques ou pour cartographier le Pacifique.
Une raison de plus pour répondre à l’enquête du Randwick City Council et marquer l’attachement à l’héritage intellectuel que nous a laissé Lapérouse aux antipodes de la France.
Joel Hakim
Correspondant en Australie de l’Association Lapérouse Albi-France 
Membre du Comité de “Friends of the Lapérouse Museum”
Je remercie Carole Roussel pour la précision de sa mémoire, et les renseignements recueillis qui m’ont permis d’écrire ces article.
Pour ceux qui s’intéressent à Lapérouse, de très nombreux ouvrages ont été écrits. Le plus récent avec de nombreuses illustrations par Bernard Jimenez paru en Avril 2019 aux éditions Glenat: “L’expédition Lapérouse une aventure humaine et scientifique”
Share With: