fbpx
HomeACTURugby Championship: l’Australie bat l’Argentine (32-17) et termine 2e

Rugby Championship: l’Australie bat l’Argentine (32-17) et termine 2e

L’Australie a confirmé son regain de forme, en décrochant la deuxième place de l’édition 2021 du Rugby Championship grâce à sa victoire sur l’Argentine (32-17), samedi au Robina Stadium de Gold Coast (est).

Ce quatrième succès dans le tournoi organisé sur ses terres peut satisfaire Dave Rennie, le sélectionneur néo-zélandais de l’Australie. Ses Wallabies, qui avaient difficilement remporté leur série de tests contre une équipe de France inexpérimentée en juillet, n’ont perdu que deux fois dans ce Rugby Championship contre les All Blacks et ont dominé deux fois les Springboks, champions du monde en titre.

Les Argentins, battus six fois sur six en 2021, sont à l’inverse en net recul. Ils avaient décroché deux victoires il y a trois ans, une contre l’Afrique du Sud et l’autre en l’Australie, lors de la dernière édition du Rugby Championship à quatre équipes.

Les Pumas, privés au coup d’envoi de six joueurs coupables d’avoir enfreint le protocole sanitaire, ont confirmé leurs grandes difficultés en mêlée, un secteur de jeu qui avait pourtant fait leur force durant plus d’une décennie.

C’est un chantier majeur pour le sélectionneur Mario Ledesma, ancien entraîneur des Wallabies dans ce domaine.

La partie a basculé avec le carton jaune de Tomas Lavanini à la 27e minute pour avoir mis en danger Izack Rodda sur un plaquage. Le deuxième ligne argentin recruté par Clermont avait déjà été averti contre l’Afrique du Sud en août.

Les Australiens ont profité immédiatement de leur supériorité numérique avec un essai sur ballon porté du talonneur Folau Fainga’a (8-0, 27e) puis le cinquième dans ce tournoi d’Andrew Kellaway sept minutes plus tard (15-0, 34e).

Samu Kerevi a douché les maigres espoirs des visiteurs avec un essai quasiment dès la reprise (20-3), puis Kellaway a enfoncé le clou en marquant deux autres essais (54e et 58e).

Le jeune pilier remplaçant argentin Thomas Gallo, qui avait brillé lors du Mondial des moins de 20 ans en 2019, a sauvé l’honneur en inscrivant deux essais (63e et 72e)  pour sa première sélection.

smr/gf

© Agence France-Presse

Share With: