fbpx
HomeACTURugby: la France peut “titiller” les grandes nations avec une équipe bis

Rugby: la France peut “titiller” les grandes nations avec une équipe bis

Le XV de France a déjà montré qu’il était “capable de titiller les grandes équipes” même en alignant son “équipe 2 ou 3” et voudra “remettre ça” mercredi face à l’Australie à Brisbane, a assuré son néo-capitaine Anthony Jelonch.

Les Bleus sont aux antipodes pour jouer trois matches face aux Wallabies, doubles champions du monde (1991, 1999), avec un effectif très remanié en raison de l’absence de nombreux joueurs cadres. Mais ils avaient fait trembler l’Angleterre, vice-championne du monde en titre, début décembre à Twickenham en finale de la Coupe d’automne des nations (défaite 22-19 a.p.), avec une équipe bis.

Titulaire lors de ce match, Jelonch a estimé lors d’un point presse que le contexte est “un peu différent” en Australie, “parce que maintenant ils savent que l’équipe de France est capable de titiller les grandes équipes, même quand elle a, comme certains le disent, l’équipe 2 ou 3”.

“Tous les joueurs auront envie de remettre ça demain (mercredi) et de faire plaisir à tous les supporters”, a poursuivi le troisième ligne de 24 ans (8 sélections), nommé capitaine en l’absence de Charles Ollivon, blessé à un genou.

Deux néophytes sont titularisés pour ce premier test face à l’Australie, le talonneur de Castres Gaëtan Barlot et l’arrière de Perpignan Melvyn Jaminet, issu de la Pro D2. Cinq autres novices figurent sur le banc (Anthony Etrillard, Quentin Walcker, Sipili Falatea, Teddy Iribaren, Florent Vanverberghe).

– “Trouver le bon équilibre” –

“Il y a une part d’émotion qui est non négligeable lorsqu’on revêt le maillot de l’équipe de France pour la première fois”, a souligné le manager général Raphaël Ibanez, lui-même ancien capitaine des Bleus. “Cette émotion doit être positive, elle doit permettre aux joueurs de se transcender (…) de trouver le bon équilibre pour passer à l’action et rester concentré sur la stratégie que nous avons cherché à mettre en place avec eux”, a-t-il ajouté.

Soumis à un protocole sanitaire strict à son arrivée en Australie, le XV de France a achevé sa quatorzaine à Sydney, où la rencontre aurait dû initialement se dérouler, et a pu rallier mardi Brisbane où le match a finalement été déplacé pour des raisons liées au Covid-19.

“C’est l’adaptation permanente (…) Nous sommes parvenus à sortir de notre quarantaine, (faire) un voyage de près de trois heures avant d’effectuer un +captain’s run+ (entraînement du capitaine, veille de match) assez tard la veille d’un match international. C’est assez insensé ce qui se passe ici. Et malgré tout, nous avons des joueurs déterminés et prêts pour demain (mercredi).”

Les deux autres tests sont prévus le 13 juillet à Melbourne et le 17 juillet à Brisbane.

Share With:
Tags