fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTURugby: les Bleus changent de visage pour la “belle” en Australie

Rugby: les Bleus changent de visage pour la “belle” en Australie

Dans l’obligation de faire tourner, avec deux matches en quatre jours et quelques blessures, le sélectionneur des Bleus Fabien Galthié a procédé jeudi à sept changements dans son XV de départ pour la “belle” face à l’Australie samedi (12h05) à Brisbane, décisive pour le gain de la tournée.

Laissé de côté pour la défaite sur le fil à Brisbane la semaine dernière (23-21) et la victoire historique à Melbourne mardi (28-21), l’ailier du Racing 92 Teddy Thomas fera notamment sa première apparition “Down Under”.

Il suppléera sur l’aile gauche le Toulonnais Gabin Villière, auteur d’un doublé lors du test inaugural avant de se blesser à la cheville au début du deuxième, qu’il a tout de même disputé en intégralité en serrant les dents.

Le premier succès du XV de France en Australie depuis juin 1990 a fait d’autres dégâts chez le pilier Jean-Baptiste Gros (mollet), le deuxième ligne Kilian Geraci (épaule), le troisième ligne Sekou Macalou (cuisse) ou le centre Jonathan Danty, pas suffisamment remis de ses efforts pour jouer à nouveau.

Contraint donc de revoir sa copie, Galthié a offert sa première sélection à l’ouvreur de Pau Antoine Hastoy (24 ans), qui remplace Louis Carbonel, titulaire jusqu’ici mais auteur de deux prestations plutôt mitigées.

Deux autres joueurs devraient connaître depuis le banc les joies d’une première apparition sous le maillot bleu: le troisième ligne de Montpellier Alexandre Bécognée (24 ans) et le centre de Toulon Julien Hériteau (26 ans).

– Neuf joueurs non utilisés –

Tout au bout d’une saison particulièrement longue et éprouvante en raison de la crise sanitaire, six joueurs vont enchaîner eux un troisième match en dix jours: Gaëtan Barlot, Anthony Jelonch, Baptiste Couilloud, Arthur Vincent, Damian Penaud et Melvyn Jaminet.

Une décision prise par le staff tricolore après avoir eu “un bon échange avec ces joueurs-là pour connaître leur état de fraîcheur physique et mentale”, a indiqué le manager des Bleus Raphaël Ibanez.

“Sur le plan de la motivation, ç’a été très facile. Parce qu’ils ont faim de victoires”, a-t-il ajouté. “Sur la question de leurs dispositions physiques, nous avons été rassurés” par des “données très précises sur les dépenses énergétiques liées aux deux premiers matches”.

Neuf des 41 joueurs emmenés en Australie, où ils ont été contraints à leur arrivée de subir une quarantaine stricte, n’auront en revanche pas disputé la moindre minute de jeu: Etienne Fourcade, Florent Vanverberghe, Patrick Sobela, Clovis Le Bail, Joris Segonds, Tani Vili, Alivereti Raka, Romain Buros et Gervais Cordin.

“Tout ce qu’ils ont pu emmagasiner d’expérience au sein du XV de France sera forcément très précieux”, a souligné Ibanez après avoir aussi “pris le temps d’échanger avec eux”.

– Les Wallabies tournent aussi –

Le sélectionneur australien Dave Rennie a lui aussi procédé à sept changements par rapport à mardi. Mais il avait, à une exception près (le puissant pilier droit Taniela Tupou), aligné le même XV de départ pour les deux premiers tests et huit joueurs débuteront pour la troisième fois en dix jours.

Ce sera notamment le cas du troisième ligne et capitaine Michael Hooper et du jeune ouvreur Noah Lolesio, qui sera associé samedi à la charnière à un nouveau demi de mêlée, Tate McDermott, auteur de bonnes entrées jusque-là.

“Nous avons toujours su qu’avec le calendrier de la série, contre une équipe française redoutable, il faudrait un effort collectif complet”, a déclaré Rennie.

Ses Wallabies doivent affronter la Nouvelle-Zélande à trois reprises au mois d’août. Après deux premiers affrontements intenses et indécis jusqu’au bout, les Bleus ont eux un dernier effort à fournir avant les vacances. Bien méritées.

Share With:
Tags