fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUSécurité renforcée en Australie avant les commémorations de la Grande Guerre

Sécurité renforcée en Australie avant les commémorations de la Grande Guerre

tfm

L’Australie va renforcer les mesures de sécurité encadrant les cérémonies commémoratives dites de l’Anzac le 25 avril, après l’arrestation de plusieurs hommes soupçonnés d’avoir planifié des “actes terroristes”.

La police australienne a annoncé samedi avoir arrêté cinq hommes, dont l’un, âgé de 18 ans, s’est vu signifier son inculpation pour avoir projeté de commettre un acte terroriste pendant ces cérémonies à Melbourne.

Un autre suspect également âgé de 18 ans a été placé en détention provisoire sans pour l’instant être officiellement inculpé, a précisé à l’AFP une porte-parole de la police de l’Etat de Victoria (sud).

Un troisième, du même âge, a été libéré. Il devrait être poursuivi pour infraction à la législation sur les armes. Les deux derniers, âgés de 18 et 19 ans, ont été remis en liberté sans qu’aucune charge ne soit immédiatement retenue contre eux.

Les autorités de Victoria ont annoncé un renforcement des mesures de sécurité notamment autour d’un monument du souvenir à Melbourne où des milliers de personnes sont attendues le 25 avril pour rendre hommage au sacrifice des soldats australiens sur les théâtres de guerre à l’étranger depuis la Première Guerre mondiale.

Le Premier ministre australien Tony Abbott a appelé “le plus grand nombre possible” de ses concitoyens à assister à ces cérémonies. “Nous ne nous laisserons pas vaincre par la peur du terrorisme”, a déclaré en écho le chef de l’opposition travailliste, Bill Shorten.

L’Anzac Day, du nom de l’Australia and New Zealand Army Corps, est célébré le 25 avril de chaque année en Australie, en Nouvelle-Zélande et dans d’autres pays du Pacifique.

Cette journée commémore la sanglante bataille de Gallipoli (Dardanelles) entre les Australiens et Néo-Zélandais et l’armée ottomane en 1915, pendant la Première guerre mondiale, et l’engagement des troupes australiennes et néo-zélandaises en France et en Belgique.

LAustralie a relevé en septembre dernier le niveau de son alerte contre le terrorisme, à la suite en particulier du départ d’au moins 110 de ses ressortissants vers l’Irak et la Syrie pour combattre au sein du groupe jihadiste Etat Islamique (EI).

© 1994-2015 Agence France-Presse

FOTY
Share With: