fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUSelon les experts Australiens, l’uniforme favoriserait l’égalité à l’école

Selon les experts Australiens, l’uniforme favoriserait l’égalité à l’école

tfm

Les écoles à travers l’Australie abandonnent de plus en plus les uniformes pour des « vêtements de tous les jours ». Les experts en psychologie de l’enfant restent fermes : l’uniforme doit rester.

Cette semaine, tous les enfants du pays ont fait leur rentrée. Mais le lycée Fitzroy High School, dans la banlieue de Melbourne et le lycée Indooroopilly State High School à Brisbane, font partie d’un petit pourcentage d’écoles qui autorisent quelques vêtements plus colorés dans la cours de l’école.

Tant qu’elles ne sont « pas offensantes », « pas trop courtes » ou « pas trop provocantes », ces écoles acceptent la créativité des enfants à travers leurs tenues.

Mais les experts en psychologie de l’enfant ne sont pas d’accord, affirmant que les avantages des uniformes scolaires l’emportent sur les problèmes potentiels des « vêtements libres ».

Le professeur Peter Wilson, de l’Université Catholique Australienne, qui fait des recherches dans le domaine du développement moteur et cognitif des enfants, a déclaré au New Daily que les uniformes empêchent les comparaisons de statut social et réduisent la pression sur les enfants quant à leurs choix vestimentaires.

Il affirme que les enfants étaient sensibles aux vêtements et aux marques étiquetés et qu’ils avaient le potentiel de créer des « groupes » et des « exclus ».

Jordan Foster, psychologue pour enfants basé à Perth, a déclaré au New Daily que le modèle de l’uniforme « tel qu’il est encore en vigueur permet à l’enfant de ne pas se sentir trop mis en avant ou trop mis en retrait. »

Une étude dirigée par Jordan Foster explique que les uniformes favorisaient la camaraderie, l’unité au sein des groupes de pairs, réduisant au minimum les brimades dans les écoles et aidant particulièrement les enfants ayant des problèmes de développement.

« Le fait d’avoir un uniforme leur donne le sentiment d’être inclus alors qu’ils ne le seraient peut-être pas autrement« , a affirmé Mme Foster. « Tout le monde est sur la même longueur d’onde, il y a un sentiment d’appartenance et toute différence entre les statuts socio-économiques est écartée. »

Le directeur général du magasin d’uniformes scolaires de Melbourne, Alistair Dobson’s, a déclaré que le prix moyen d’un panier de vêtements de base pour un uniforme scolaire du gouvernement se situait entre 240$ et 340$, les écoles indépendantes enregistrant un chiffre supérieur de 380$.

Cependant, ces chiffres sont éclipsés par le coût que les parents doivent débourser pour l’éducation de base dans un certain nombre d’écoles du Victoria.

Le Scotch College, une école indépendante du centre-est de Melbourne, exige 465$ pour ces articles de base : un blazer, une chemise, une paire de shorts d’école, un pantalon, une cravate, une paire de chaussettes, un sac à dos et un ensemble sportif.

Pour un uniforme standard à l’école secondaire mixte Auburn High School, les parents recevront 500$ en moins pour un blazer, une robe, un pull, une jupe d’hiver, un polo et un short de sport.

Jenice Zerna, Présidente de la South Australian Association of School Parent Communities, croit que les uniformes assurent la sécurité des élèves.

« Si quelqu’un vient sur un terrain et qu’il n’est pas en uniforme, on pourra s’en apercevoir« , dit-elle.

Toutefois, Mme Zerna a reconnu que des politiques de tenue vestimentaire gratuite pourraient être acceptables si les normes appropriées étaient respectées.

« Il s’agit de consulter les élèves et les parents… si les élèves sont impliqués, je les soutiendrais davantage« , dit-elle.

Sources : The News Daily


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
Share With: