fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUSemaine 2 : des hauts et des bas en attendant le plat

Semaine 2 : des hauts et des bas en attendant le plat

franckprovost

Faire le tour de l’Australie à la course n’est pas une mince affaire, et le marathonien français Christophe Vissant est bien placé pour le savoir. La deuxième semaine de son Australian Challenge Tour se termine ce soir et le bilan de cette étape inclut toujours une belle dose de souffrance physique, atténuée par de belles rencontres.

400 kilomètres de plus au compteur

De Eden (NSW) à Lake Entrance en passant par la ville baleinière de Bega, le parcours de Christophe a cumulé de la route nationale, deux cols à franchir et un long passage dans une immense forêt d’eucalyptus dont le parfum a été qualifié de  pur « bonheur » par le coureur. Néanmoins, toujours beaucoup de dénivelés et une circulation dense, pas simples à gérer pour le Ciotaden. Côté météo : des changements permanents avec des « vents violents très froids » puis « très chauds »… à vous rendre complètement fou et qui ont donc pesé sur la bonne humeur de Christophe. On ne le comprend que trop bien.

Hébergements offerts, ça aussi c’est l’Australie

La gestion du quotidien n’a pas été facile tous les jours, avec un van en très mauvais état. Une mauvaise affaire semble-t-il, qui prouve combien ce type d’achat nécessite un minimum d’expertise. Heureusement, l’équipe est restée remarquablement soudée avec des suiveurs à vélo, Daniel et Gilbert, toujours prêts à ravitailler ou à jouer les gardes du corps (cf. serpent de la semaine 1). Autres coups de chance : « l’incroyable gentillesse » de plusieurs hôteliers qui ont reçu l’équipe gratuitement. Allez, on les nomme afin de pouvoir les saluer un jour : Whale Fisher Motel (photo ci-dessous à droite) et Coastal Waters Motor Inn. Grâce à eux, le coureur a pu prendre une bonne douche chaude et se remettre d’une grosse douleur au genou et d’une « énooorme » ampoule.

Toujours des kangourous… mais aussi des vaches

Les marsupiaux australiens ont laissé place à des vaches à qui Christophe a pu « causer ». Il faut dire que ces dernières ont eu tendance à suivre le marathonien pendant sa course. Auraient-elles deviné ses « origines franc-comtoises ». Ha ! Ha ! Sur la toile, enfin, le champion est suivi fidèlement par de nombreux admirateurs. « Bravo », « Fier de toi », « Incroyable » chaque post publié sur facebook déclenche de nombreuses réactions enthousiastes. A Melbourne, certains admirateurs se disent prêts à courir avec lui et même à l’héberger. Vivement la semaine prochaine et le plat qui arrive.

Enfin, dernière nouvelle : la première paire de baskets de Christophe Vissant a rendu l’âme. Elle sera offerte à l’un des sponsors du coureur.

Valentine Sabouraud

Toute l’équipe du Courrier Australien est admirative et fière d’être aux côtés de Christophe Vissant. Rejoignez-nous pour le suivre, le soutenir et l’encourager, il en a bien besoin !

Suivez son défi jour après jour sur son site : Australian Challenge Tour  ou sur sa page Facebook. Et retrouvez nos résumés réguliers et interviews exclusives ici.

—————————————–

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
franckprovost
Share With: