fbpx
HomeACTUSous-marins: l’Australie a été “franche, ouverte et honnête”, selon Canberra

Sous-marins: l’Australie a été “franche, ouverte et honnête”, selon Canberra

L’Australie a été “franche, ouverte et honnête” avec la France au sujet de ses préoccupations concernant un accord massif d’achat de sous-marins français avant de déchirer le contrat, a déclaré dimanche le ministre australien de la défense.

S’exprimant sur Sky News Australia dimanche, le ministre de la défense Peter Dutton a déclaré que son gouvernement avait été “franc, ouvert et honnête” avec la France sur ses préoccupations au sujet de l’accord, qui a dépassé le budget et pris des années de retard.

M. Dutton a déclaré qu’il comprenait la “contrariété des Français”, mais a ajouté que “les suggestions selon lesquelles le gouvernement australien n’a pas signalé ses inquiétudes défient, franchement, ce qui est dans le dossier public et certainement ce qui a été dit publiquement pendant une longue période”.

“Le gouvernement a eu ces problèmes, nous les avons exprimés, et nous voulons travailler très étroitement avec les Français et nous continuerons à le faire à l’avenir”, a-t-il déclaré.

La France est furieuse de la décision de l’Australie de se retirer d’un contrat de 90 milliards de dollars australiens (56 milliards d’euros) pour l’achat de sous-marins français en faveur de navires américains à propulsion nucléaire. Elle a rappelé ses ambassadeurs à Canberra et Washington et accusé ses alliés de “mentir” sur leurs projets.

M. Dutton a déclaré qu’il avait personnellement exprimé ces préoccupations à son homologue française, Florence Parly, et a souligné la “nécessité pour l’Australie d’agir dans son intérêt national”, qui, selon lui, consiste à acquérir les sous-marins à propulsion nucléaire.

“Et compte tenu de l’évolution des circonstances dans la région Indo-Pacifique, pas seulement maintenant mais dans les années à venir, nous devions prendre une décision qui était dans notre intérêt national et c’est exactement ce que nous avons fait”, a-t-il ajouté.

Selon M. Dutton, Canberra n’était pas en mesure d’acheter des navires à propulsion nucléaire français car ils doivent être rechargés, contrairement aux sous-marins américains, ce qui fait que seuls ces derniers conviennent à l’Australie dénucléarisée.

Share With: