fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUSugar Babies : 100 000 Australiennes cherchent leur Sugar Daddy

Sugar Babies : 100 000 Australiennes cherchent leur Sugar Daddy

gjfood

Selon des chiffres étonnants publiés par SeekingArrangement.com, le site de rencontre de Sugar Daddy le plus grand au monde, plus de 100 000 étudiantes australiennes sont inscrites pour trouver leur Sugar Daddy.

Un Sugar Baby est quelqu’un qui reçoit des cadeaux ou de l’argent pour être en couple avec quelqu’un. Mais qu’attend-on de ces Sugar Babies en échange de cette aide financière ?

Les sites de rencontre, qui se considèrent plutôt comme des entremetteurs, expliquent que les filles ne doivent pas forcément avoir des relations sexuelles avec leur client. Ils appellent cela des relations mutuellement avantageuses puisque le Sugar Baby reçoit une aide financière pour tenir compagnie au Sugar Daddy qui, lui, passe du bon temps.

Maddison, étudiante de 27 ans, suit une formation de quatre ans en Management et Marketing.

« Je voulais trouver un Sugar Daddy pour m’aider financièrement dans mes frais scolaires et ma vie en général. Je pouvais payer mon loyer et mes courses, mais c’était plus pour des choses comme des bijoux ou du maquillage. Oui, j’étais très stressée en m’enregistrant sur le site la première fois, mais en à peine une semaine, j’ai reçu énormément d’offres. Jusqu’à présent, j’ai eu trois Sugar Daddies. Pour l’instant, je vois un homme de 45 ans. Il a l’air plus âgé, mais il est encore bien. Je le vois une fois par semaine pour 600$. »

« Je ne suis pas amoureuse et lui non plus. Nous savons tous les deux ce que nous voulons de cette relation. Il m’a juste demandé d’être son seul Sugar Daddy, ce que j’ai accepté avec plaisir. »

« C’est un rendez-vous comme un autre. Je n’accepterais pas d’avoir des relations sexuelles si je ne le voulais pas. Parfois, j’ai refusé et il n’y a jamais eu de soucis. Je reçois des cadeaux, des soins beauté, de la lingerie, et des sacs à main et de l’argent de poche. Je finirai donc l’école diplômée et sans dettes. »

“Mes parents ne sont pas au courant ; mon père ne serait pas vraiment content. J’ai juste prévenu ma sœur pour une question de sécurité. Quant à mes amies, elles disent qu’elles auraient fait pareil si elles n’étaient pas déjà en couple. »

Selon Alexis Germany, porte-parole de SeekingArrangement, parmi les 100 000 inscrites, certaines s’inscrivent directement avec leur adresse email de leur université alors que d’autres mentionnent juste qu’elles sont étudiantes.

« Le coût de la vie et les frais d’université sont en constante augmentation. Les Sugar Daddy permettent donc aux étudiantes d’obtenir de l’argent sans devoir consacrer leur temps à des jobs mal payés », déclare Mme Germany.

Selon une enquête de l’entreprise, ces étudiantes appelées Sugar Babies reçoivent en moyenne 2700$ par mois. Pas étonnant de voir que le site compte autant d’inscrites…

« On parle de plus en plus de notre site. Les gens sont de plus en plus ouverts. Auparavant, les rencontres en ligne étaient quelque chose de secret, mais ce n’est plus le cas, tout comme pour notre site », ajoute Mme Germany.

« Actuellement, dans le monde du travail, il faut être toujours plus qualifié. En commençant des études, on pense forcément aux frais qui leur sont liés. Souvent, les étudiantes fraîchement diplômées savent que les premiers salaires ne sont pas extraordinaires, qu’il est parfois difficile de subvenir à ses besoins. Alors, elles se tournent vers Sugar Daddy pour profiter d’une formation supplémentaire sans pour autant s’endetter », conclut-elle.

 

Comments
Share With: