fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeBONS PLANSSydney Harbour Bridge : le pont devenu attraction

Sydney Harbour Bridge : le pont devenu attraction

nc

Le gouvernement du NSW (Nouvelle-Galles du Sud) vient d’annoncer que l’exploitation touristique du pont de Sydney changerait de main en octobre — pour la première fois depuis l’invention des désormais mythiques ascensions, développées depuis 20 ans par la société BridgeClimb.

L’occasion pour le Courrier Australien de revenir sur l’histoire du Coathanger (le Porte-manteau), ainsi que le surnomment parfois les Sydneysiders, et sur l’une des activités touristiques les plus prisées d’Australie.

 

Inspiré d’un pont de New York

Le Sydney Harbour Bridge est le principal point de traversée de la baie de Sydney.

C’est en 1890 que la décision est prise de construire un pont pour relier les deux rives du port et limiter la rotation des ferries. Après l’acceptation d’un avant-projet en 1911, John Bradfield, l’ingénieur en chef fraîchement nommé, part sillonner le monde pour trouver l’inspiration.

hell gate

Hell gate bridge, New York, USA

Un pont lui tape dans l’œil : celui de Hell Gate, à New York, achevé en 1916. Ce sera son modèle.

Tyne bridge

Tyne Bridge, Newcastle upon Tyne, UK

 

La Première Guerre Mondiale retarde le projet. Ce n’est qu’en 1922 qu’un appel d’offres est lancé pour les travaux, remporté par la société britannique Dorman Long and Co Ltd. Celle-ci construit à la même époque un pont pratiquement identique (bien que trois fois moins long, moins haut et moins large) en Angleterre : le Tyne Bridge à Newcastle Upon Tyne, véritable réplique miniature du pont de Sydney Harbour.

Curieusement, c’est un ingénieur français diplômé des Arts et Métiers, Georges Imbault, qui présente la proposition finale à Sydney au nom de Dorman Long and Co Ltd. C’est également lui qui suivra l’étude, la fabrication et le montage du pont. Devant l’inquiétude à confier les travaux à une société étrangère, John Bradley assure que seuls des ouvriers australiens seront embauchés sur le chantier du Sydney Harbour Bridge et qu’un maximum de matériaux proviendra d’Australie.

 

Sydney-Harbour-Bridge-host-685w

Assemblage de l’arche, Sydney Harbour Bridge

Les travaux démarrent en 1923, avec l’expropriation et la démolition de 800 maisons. Les morceaux sont construits sur le site actuel du Luna
Park de Sydney, puis posés et enfin assemblés. Le 19 janvier 1932, une première locomotive à vapeur s’aventure à petite vitesse sur le pont achevé pour en tester la solidité. Le Sydney Harbour Bridge est officiellement inauguré le 19 mars 1932. C’est l’occasion d’une grande fête à laquelle assistent plus de 300 000 personnes : en pleine dépression, le pont symbolise alors un futur meilleur… Le membre d’un groupe paramilitaire parvient presque à gâcher la fête : quelques minutes avant la cérémonie, il tranche le ruban officiel avec un sabre. On réussit à changer le ruban in extremis et le pont est inauguré comme prévu par un certain Jack Lang, Premier ministre du NSW.

 

Le Sydney Harbour Bridge en quelques chiffres
voie pietonne

Pilier et voie piétonne, pont du Sydney Harbour

S’il n’est pas le plus long pont en arc métallique du monde avec ses 1149m, il est le plus large de ce type : 49 mètres qui comprennent huit voies de circulation pour les voitures (dont deux initialement utilisées pour le tram), deux voies de chemin de fer, une voie piétonne et une
piste cyclable. Sa hauteur maximale est de 134m au-dessus du niveau de la mer — c’était la construction la plus haute de la ville jusqu’en 1967.

Cet édifice a été si coûteux à construire que la ville n’a fini d’éponger ses dettes qu’en 1988.

A chaque extrémité de l’arche se situent deux piliers de 89m de haut, dont la fonction était au départ purement esthétique. Aujourd’hui, les deux piliers nord servent à évacuer les fumées du tunnel qui passe sous le port, tandis que l’un des deux piliers sud abrite un centre de tourisme et l’autre la Roads and Trafic Authority (RTA), chargée de surveiller le pont et ses environs. La hauteur du pont peut varier de 18cm dans un sens ou dans l’autre en fonction de la température extérieure, grâce à un système de butées situées dans le pied des piliers.

L’entretien du pont nécessite 30 000 litres de peinture par couche, d’une teinte grise unique baptisée « Sydney Harbour Bridge Grey » — couleur déposée, non accessible au grand public. Certaines parties de la structure d’acier les plus exposées doivent être repeintes tous les 5 ans tandis que d’autres peuvent attendre 30 ans un coup de peinture.

Plus de 150 000 véhicules traversent le pont chaque jour en empruntant la Bradfield Highway, l’une des plus courtes autoroutes d’Australie (2 400m) et dont le sens des voies est modulable en fonction du trafic.

 

Un billet à 1 million AU$

On doit l’idée d’ouvrir le pont aux grimpeurs à un passionné : Paul Cave. Fondateur de BridgeClimb, il est littéralement obsédé par le Sydney Harbour Bridge. A l’âge de 19 ans, il a rencontré par hasard l’homme qui a acheté le tout premier billet de train pour traverser le pont, le 19 mars 1932. Ayant épousé la fille de ce monsieur, il est devenu le propriétaire du fameux billet, qu’il a fait assurer pour une valeur de 1 million AU$ et dont il garde en permanence une copie dans son portefeuille. « C’est à partir de là que j’ai développé une obsession pour ce pont. Je me suis mis à collectionner les objets en rapport avec l’édifice, » explique-t-il. Il en possède plus de 5000 aujourd’hui.

C’est en 1988 que Paul Cave organise une première ascension pour un congrès réunissant à Sydney 1000 managers du monde. Trente ans plus tard, il se souvient : « J’ai observé ma réaction et celle des personnes qui ont gravi le pont ce jour-là. J’ai alors su qu’il fallait que je rende ceci accessible à tous. »

Il aura fallu 10 ans à Paul Cave pour convaincre le gouvernement du NSW de l’autoriser à développer, pour une durée de 20 ans, l’ascension du pont de Sydney.

Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous le Sydney Harbour Bridge. Aujourd’hui, grimper à son sommet pour admirer la vue imprenable et magnifique sur la baie et l’Opéra est un must pour nombre de personnalités et de touristes. BridgeClimb affirme qu’en deux décennies, plus de 4 millions de clients de 140 pays différents ont déjà effectué l’ascension. La plus grande fierté de Paul Cave ? Qu’aucune blessure, aucun malaise grave ne soit à déplorer en 20 ans. Et aussi, sourit-il, que le sommet du pont ait été le théâtre de plus de 4000 demandes en mariage…

Sommet du pont

Au sommet du pont, vue magnifique sur la baie et l’Opéra

Un nouveau contrat d’exploitation de 20 ans

Le gouvernement du NSW a récemment décidé qu’il était temps d’imaginer de nouvelles façons d’exploiter l’une des structures les plus emblématiques d’Australie. 13 entreprises locales et internationales, parmi lesquelles BridgeClimb, étaient en compétition pour décrocher le prochain contrat d’exploitation de 20 ans. Une activité très lucrative puisqu’elle aurait rapporté en 2017 quelque 50 millions AU$ à BridgeClimb.

Le gouvernement a finalement choisi de confier l’ascension du pont à la société Hammons Holdings à partir du 1eroctobre prochain. Celle-ci a promis de rendre le pont plus accessible à un prix plus raisonnable — actuellement, on peut entreprendre l’ascension du pont pour 308 à 388 AU$ un jour de semaine. « Nous allons ouvrir l’accès à de nouvelles parties du pont, utiliser des technologies innovantes pour que le pont prenne vie, et remettre son histoire au centre de l’expérience » a expliqué le PDG de Hammons Holdings.

 

En attendant, le Sydney Harbour Bridge restera la pièce maîtresse du feu d’artifice de la ville pour le nouvel an. Un spectacle qu’on peut tous apprécier… même quand on est sujet au vertige.

Fireworks burst over Sydney Harbour Bridge

 

Sources : bridgeclimb.comafr.comtheguardian.commsn.com

 


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
Share With: