fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUSydney : un étudiant arrêté pour terrorisme a été relâché

Sydney : un étudiant arrêté pour terrorisme a été relâché

gjfood

Mohamed Kamer Nilar Nizamdeen, un homme d’origine Sri-Lankaise âgé de 25 ans, a été arrêté dans son bureau, sur le campus universitaire, en août dernier. Cet étudiant en PhD était accusé d’être l’auteur d’un document préparant un acte terroriste qui aurait visé des cibles très connues telles que l’ancien Premier ministre Malcolm Turnbull et le pont du port de Sydney. Il a été libéré sous caution le 28 septembre après avoir passé quatre semaines derrière les barreaux.

Son avocat, Moustafa Kheir, a déclaré que M. Nizamdeen demanderait le remboursement de ses frais de justice. « Ce que les autorités ont fait à ce jeune homme est absolument impardonnable« , a déclaré à la presse M. Kheir. « Nous allons demander justice devant la Cour suprême de NSW« . « C’est une expérience terrible, en tant que jeune homme qui a tout fait correctement dans la vie, il a été incarcéré dans des circonstances impardonnables. »

M. Nizamdeen avait été arrêté par des agents de la lutte antiterroriste sur dénonciation d’un collègue. Celui-ci avait trouvé un cahier qui désignait plusieurs lieux et personnes comme « cibles potentielles ».

« Ce sont des lieux symboliques à Sydney« , a déclaré à la presse le directeur intérimaire de la police du NSW, Mick Sheehy.

Le directeur de la police fédérale australienne, Michael McTiernan, a déclaré aux journalistes que les accusations étaient « sérieuses et significatives, et ne devaient pas être sous-estimées ».

Lors de la demande de mise en liberté sous caution, la procureure Christina Choi a déclaré qu’après une analyse graphologique, il n’existait aucune preuve « concluante » que l’écriture dans le carnet était celle de M. Nizamdeen.

Vendredi, le commissaire adjoint du NSW, Mick Willing, a nié que la police ait ruiné la vie du jeune homme, affirmant que « les responsables sont ceux qui ont participé à la fabrication du cahier ».

Il a déclaré que l’enquête continuait car « le document contenait de très graves menaces contre des personnes ».

Il a également fait valoir que les enquêteurs avaient agi de bonne foi et en avaient informé les procureurs dès qu’ils avaient compris que les éléments de preuve pouvaient poser problème.

Quand on lui a demandé si M. Nizamdeen avait été victime d’un coup monté, M. McCartney a répondu: « Nous n’écartons aucune piste dans cette enquête. »

Il a refusé de présenter ses excuses à M. Nizamdeen.

M. Nizamdeen était en Australie avec un visa d’étudiant qui a expiré en septembre. Dans son pays, de nombreux soutiens s’étaient mobilisés. M.Nizamdeen est le neveu du ministre des sports Sri-Lankais. C’est également le petit-fils de l’ex-directeur de la banque de Ceylan.

Source : The Sydney Morning Herald

—————————————————–

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
franckprovost
Share With: