fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUSydney : un serpent noir à ventre rouge venimeux se faufile dans une église

Sydney : un serpent noir à ventre rouge venimeux se faufile dans une église

NYE

Un serpent noir à ventre rouge – communément trouvé près des marais et des barrages – a été aperçu en train de glisser vers la clinique depuis Bexley Road, près de Homer Street, avant de tenter d’entrer dans l’église orthodoxe grecque située à côté.

Le directeur de la pratique, Peter Nicholl, a déclaré que c’était la deuxième fois en une semaine qu’il voyait ce type de serpent dans la banlieue sud-ouest de Sydney. « Nous sommes probablement au plus fort de la saison des serpents en ce moment », a déclaré le Dr Nicholl.

« Dans des régions comme celles-ci où nous avons beaucoup de sources d’eau – les serpents noirs à ventre rouge aiment être près de l’eau, il est possible qu’ils habitent à proximité. »

Le ventre rouge est un serpent venimeux de taille moyenne avec des écailles rouges, oranges et roses sur le ventre. Malgré le nombre important de morsures de cette espèce chaque année, très peu de décès ont été humains.

Selon l’Australian Museum, les enfants et les animaux domestiques sont les plus menacés par une morsure de cette espèce de serpent, compte tenu de leur petite taille.

M. Earlwood et M. Ambrose, deux traqueurs de serpents dans la ville de Sydney ont déclaré qu’il n’était pas inhabituel de voir des populations de serpents dans des zones construites sur des ruisseaux et des broussailles, telles que Marrickville, Dulwich Hill et Tempe. « Ils ont également tendance à se cacher dans les moteurs des voitures et à faire du stop en ville sans le savoir » ont-il ajouté.

M. Ambrose a déclaré que si vous voyez un serpent, en particulier un ventre rouge, il est préférable de le laisser seul.

Source : The Sydney Morning Herald 

——————————————

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
franckprovost
Share With: