fbpx
HomeACTUSydney : Commémoration de l’appel du 18 juin 1940 à 17 000 km de la métropole

Sydney : Commémoration de l’appel du 18 juin 1940 à 17 000 km de la métropole

Le 18 juin 1940 est ancré dans l’esprit des Français de manière immuable pour sa dimension historique. Il s’agit également d’un moment de recueillement pour les Australiens  en mémoire de ceux qui ont combattu aux côtés des alliés durant la guerre. Les représentants de la communauté francophone d’Australie étaient présents en ce mardi 18 juin 2019 pour honorer la mémoire des combattants de la seconde guerre mondiale à l’Anzac Memorial de Sydney.

 

Hyde Park,  Anzac Memorial de Sydney, 18 juin 2019, 11H30. L’heure de la cérémonie de commémoration de l’appel du Général de Gaulle a sonné. Tous les représentants de la communauté franco-australienne de Sydney sont présents pour se recueillir. A l’occasion de cette cérémonie, le Consul-Général, Nicolas Croizer, a d’abord pris la parole pour remercier les équipes du mémorial – récemment rénové – d’accueillir ce cérémonial, avant de remercier les convives présents; à commencer par le Président de l’Association des Anciens Combattants, les élus, les représentants de l’Alliance Française, les représentants du bureau de l’ordre national du mérite ainsi que les Vétérans de Nouvelles-Galle du Sud.

La première partie du discours du Consul-Général fut une lecture de l’appel du Général de Gaulle, prononcé il y a maintenant 79 ans. Avec ces quelques célèbres paroles:  “la France a perdu une bataille mais la France n’a pas perdu la guerre”.

Puisque le 8 juin se tenait la journée nationale d’hommage aux morts pour la France en Indochine, Nicolas Croizer a tenu a poursuivre cette cérémonie en rappelant que toutes les guerres méritent d’être commémorées. La guerre d’Indochine ayant décimé 110 000 soldats de l’Ex-Union française et blessé plus de 80 000 d’entre eux, le Consul-Général a repris le discours prononcé il y a dix jours par Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des armées. Il a ainsi mentionné que “La mémoire est un ciment pour notre nation. Dans cette mémoire, il n’y a pas de guerre oubliée.” et que “Le temps n’efface pas la valeur et la dignité des braves”.

Pour faire suite à ce discours, le Consul-Général accompagné des élus, Bernard Le Boursicot et Marie-Claire Guilbaud, a procédé au dépôt de gerbes de fleurs. Une action marquée d’une minute de silence qui s’est achevée par une Marseillaise que les participants ont entonné a capella.

Pour clôturer cette cérémonie, les personnes présentes ont été invitées à se recueillir au centre du Mémorial, sous le dome of stars – dôme étoilé. Un plafond couvert de 120 000 étoiles, symbolisant les hommes et femmes de Nouvelle-Galles du Sud ayant quitté l’île-continent pour la Grande Guerre.

Il est à noter que cette cérémonie est l’une des dernières que Nicolas Croizer mènera en tant que Consul-Général puisque son mandat arrive à son terme. Il en a donc profité pour remercier tout ceux qui l’ont entouré pendant ces 4 dernières années.

 

 


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter
Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.comN’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Share With: