fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeAFP"Tempête exceptionnelle" attendue dans le Sud-Ouest

"Tempête exceptionnelle" attendue dans le Sud-Ouest

franckprovost

Bordeaux (AFP) – Une « tempête exceptionnelle », baptisée Leiv, est annoncée samedi par Météo-France dans le Sud-Ouest, avec trois départements placés en « vigilance rouge », le niveau maximal, pour des vents qui pourraient atteindre 160 km/heure par endroits. 

Météo-France prévoit que la tempête attendue dans la nuit de vendredi à samedi dans la région Nouvelle Aquitaine sera « d’une violence exceptionnelle », « bien plus active » que celle – baptisée Kurt – en cours vendredi sur le nord-ouest du pays. 

La Gironde, la Charente et la Charente-Maritime ont été placées en vigilance rouge pour « vents violents » samedi entre 05H00 et 13H00 et deux d’entre eux en orange pour « vagues-submersion ». 

Sur le littoral, Météo-France prévoit un renforcement du vent en fin de nuit, avec des rafales atteignant rapidement « 130 km/h sur les côtes des Landes et du sud Gironde », et variant entre « 140 et 160 km/h sur la côte nord Gironde et la côte Charente-Maritime ».

L’amélioration doit se produire samedi en fin de matinée.Parallèlement, de fortes vagues de l’ordre de 8 à 10 mètres sont attendues.Cependant, les petits coefficients de marée (61) « vont pondérer l’impact vagues/submersion sur le littoral », précise Météo-France, qui prévoit un phénomène « bien en-dessous » de la tempête Xynthia de 2010.

Dans les terres, en Charente-Maritime et au nord de la Gironde, « les rafales atteindront en première partie de matinée 130 à 150 km/h ».Dans le sud de la Gironde et l’ouest des Landes, « les rafales seront comprises entre 100 et 120 km/h ».L’amélioration sera sensible en fin de matinée.

En prévision de ces vents violents, des mesures exceptionnelles ont été prises dans les trois départements : des centres de crise devaient être activés dans les prochaines heures, les manifestations en plein air et les marchés ont été annulés, les parcs et cimetières fermés.  

– Marcel dimanche sur la côte atlantique –

En Gironde, les transports scolaires ont été suspendus samedi matin et les écoles seront fermées.La circulation des poids lourds est également suspendue à partir de minuit sur les autoroutes et la rocade bordelaise, et la circulation sur l’estuaire de la Gironde interdite.Les centres d’hébergement resteront ouverts dans la journée. 

« Nous demandons au public de limiter au strict minimum les déplacements samedi, de proscrire les balades en forêt et sur les fronts de mer », a insisté Samuel Bouju, directeur de cabinet du préfet de Gironde, précisant qu’un millier de pompiers se tenaient en alerte.

Une quarantaine d’agents du département sont mobilisés afin « d’intervenir rapidement face aux intempéries, accidents de la route, probables arbres affaissés, hydrocarbures sur les chaussées, etc ».

La SNCF a indiqué qu’elle fera reconnaître les voies samedi matin, sur plusieurs lignes de la façade Atlantique en Nouvelle Aquitaine et Pays de Loire, par des premiers TER sans passagers, avec des agents équipés de tronçonneuses soit à bord, soit pré-positionnés en des points stratégiques.

Ces trains de « reconnaissance » visent à « maintenir autant que faire se peut le trafic », en ce jour de départ en vacances (Zone C), tout en « minimisant les risques de trains de voyageurs bloqués en pleine ligne », par des arbres tombés ou autres obstacles, a précisé la SNCF.Seule la ligne Royan-Saintes (Charente-Maritime) sera fermée jusqu’a midi.

Dimanche, une troisième tempête de moindre intensité, Marcel, est aussi attendue sur la côte atlantique, avec des vents de 100-110 km/h. 

Après les grandes tempêtes de 1999, Météo-France a mis en place en 2001 un mécanisme de vigilance, avec un code de quatre couleurs (vert, jaune, orange, rouge) pour mieux informer le public sur les phénomènes météorologiques dangereux. 

Le 26 décembre 1999, la tempête Lothar, avec des rafales de plus de 170 km/h, s’était abattue sur la moitié nord du pays, la Suisse et l’Allemagne, provoquant des dégâts majeurs, en particulier dans les forêts.Le lendemain, c’était au tour de la tempête Martin de toucher une large moitié sud du pays, le nord de l’Espagne et l’Italie. Au total, Lothar et Martin avaient fait 92 morts en Europe. 

Selon Météo-France, depuis cette date, l’alerte rouge pour vents violents a été activée trois fois : pour Klaus (janvier 2009) Xynthia (février 2010) et Egon (janvier 2017).


Source: AFP
Comments
nc
Share With:
Tags