fbpx
HomeACTUTerra Australis: Le roman graphique sur l'Australie

Terra Australis: Le roman graphique sur l'Australie

A l’occasion du passage des auteurs de la bande dessinée Terra Novais en Australie, nous avons rencontré le scénariste Frédéric Bollée au Consulat de France.

Pouvez-vous brièvement vous présenter car vous avez de nombreuses casquettes ?

En effet, je suis journaliste et scénariste de bande dessinée. Je suis aussi passionné de sport automobile et je commente les courses de V8 supercars sur Moteur TV. J’anime également une émission: Sport Auto, un dimanche sur deux sur RMC.

terra_australis_pagePourquoi avez-vous eu envie d’écrire une bande dessinée sur l’Australie?

Il s’agit d’un roman graphique. Je suis passionné par l’Australie depuis de nombreuses années. Aujourd’hui, il s’agit de mon onzième voyage dans ce beau pays. Je ne sais pas pourquoi mais cette attirance pour l’Australie relève de l’alchimie.  Les paysages sont fantastiques, les couleurs du ciel, la population est particulièrement accueillante … J’ai le sentiment profond que je pourrais vivre ici mais bon avec les difficultés d’obtention de visas … je pense que je me suis fabriqué mon expatriation au niveau éditorial via “Terra Australis”.

L’Australie est un pays jeune mais qui possède en effet une histoire passionnante…

Tout à fait, le pays fait rêver mais je pense qu’il était important d’expliquer l’histoire de ce pays, aux jeunes notamment. Le scénario se base fidèlement sur des faits historiques: la première flotte de forçats qui a quitté Londres pour traverser trois océans et accoster au large de Botany Bay le 17 janvier 1788, le traitement des aborigènes,…

Ce roman graphique est un ouvrage de 500 pages. C’est assez étonnant comme format. Pourquoi ne l’avez-vous pas édité en 10 volumes?

Quand je suis allé rencontrer la maison d’édition Glenat, je pensais aussi qu’ils allaient me demander de le faire mais à ma grande surprise et étonnement: ce ne fût pas le cas.

En réalité, je n’ai pas eu de mal à leur “vendre” le projet. Les raisons sont multiples: l’Australie est à la mode et le roman graphique historique est en plein boom. Les oeuvres plus intellectuelles font un grand retour au dépens  aux BD d’action comme ces dernières années.

unnamed

Philippe Nicloux, Laurent-Frédéric Bollée et Eric Berti (Credit photo: G. Goriot)

Et la formule a instantanément, séduit le public?

En effet, et au-delà de toute espérance! Les fabuleux dessins de Philippe Nicloux n’y sont pas étrangers. Nous avons sorti “Terra Australis” en 2013 et l’ouvrage s’est déjà vendu à plus de 10.000 exemplaires en France, Suisse et Belgique ! Nous sommes aussi occupés à terminer le deuxième volume qui s’appellera “Terra Doloris”. On parlera des premières années: entre 1790 et 1799 avec les destins de deux évadés. La sortie est prévue en mars 2017.

Qu’en est-il de la sortie en Australie?

C’est entre autres, la raison de notre visite Down Under. Nous éprouvons quelques difficultés à le commercialiser . Notre éditeur anglais doit passer par un relais en Australie, en l’occurence “Thames and Hudson”. Mais certaines images des aborigènes nous valent pour l’instant un refus catégorique- dont particulièrement celle où un aborigène voit débarquer pour la première fois un soldat anglais.… Nous ne comprenons pas vraiment la raison et faisons l’impossible pour obtenir les différentes autorisations très prochainement. Il est cependant possible de se procurer le livre via le forum ($40 en version anglaise, $80 en français hors frais d’envoi).

Share With: