fbpx
HomeACTUTOP 5 des techniques pour se faire surclasser en business class

TOP 5 des techniques pour se faire surclasser en business class

Repas gratuits, champagne, couvertures, sièges confortables, espace personnel… qui n’a jamais rêvé de voyager en business class ? Ce rêve peut devenir réalité, quel que soit votre budget, à condition d’adopter le bon comportement. Nous vous révélons 5 conseils pour mettre toutes les chances de votre côté lors votre prochain voyage et surtout les erreurs à ne pas commettre !

 

Un surbooking à leurs risques et périls

Avant toute chose, il faut comprendre ce qui se trame dans les coulisses des sites de réservations de vols. Les compagnies aériennes ont l’habitude de faire du surbooking – elles vendent plus de billets qu’il n’y a de sièges disponibles dans l’appareil. Mais pas de panique, elles peuvent se le permettre car les statistiques démontrent qu’il y a systématiquement des voyageurs qui ne se présentent pas à l’embarquement. Le surbooking ne pose donc aucun problème, sauf les jours où tous les détenteurs de billets pour la classe économique souhaitent effectivement voyager. C’est dans ce genre de circonstances que certains d’entre eux vont voir l’opportunité d’être surclassés sans frais supplémentaires. Mais attention, ces clients ne sont pas choisis au hasard. Voici les 5 techniques pour faire partie de ces personnes.

1.Soignez votre apparence

Laisser les tongues et le short au placard, sinon les stewards et hôtesses préféreront surclasser votre voisin. Une tenue élégante et décontractée reste un atout clé pour tout prétendant à la business class.

2.Soyez fidèle

Appartenir au programme de fidélisation de la compagnie aérienne sur laquelle vous volez est également un avantage non négligeable pour envisager de profiter de la classe affaire. Etant client fidèle vous méritez plus de boire du champagne qu’un client lambda. Logique non ?

3.Voyagez seul

Plus facile à dire qu’à faire. Cependant, dans 99% des cas, les propositions de sur-classement sont adressées aux touristes solitaires. Et pour cause, sur chaque vol, seuls quelques sièges en business class sont réattribués ; généralement isolés.

4.Acceptez un départ différé

Parfois, le vol étant complet, la compagnie proposera aux voyageurs de décaler leur départ au lendemain. Difficile d’accepter une telle proposition si votre timing est serré. Par contre, si vous êtes flexibles, sautez sur l’occasion. Vous serez hébergé gratuitement dans un hôtel – souvent assez haut-de-gamme – le temps de patienter avant de profiter d’un vol en classe affaire le lendemain, et tout cela, sans sortir le portefeuille.

5.Rien ne sert de courir, il faut partir à point

Le dernier conseil incontournable est de vous enregistrer à un moment stratégique. Soit avant tout le monde, soit en last minute. D’une part l’enregistrement anticipé peut s’avérer payant sur des vols où l’équipage a déjà identifier des sièges vacants en classe affaire. D’autre part, un enregistrement tardif est risqué mais peut être efficace lorsque la classe économique est pleine, les derniers voyageurs à se présenter au comptoir d’enregistrement sont susceptibles de se faire surclasser. Ne tentez pas le diable non plus, il est mieux de siéger en classe éco que de rater son avion !

 

Si ces 5 tips sont utiles pour pouvoir accéder au graal, le faux pas n’est jamais bien loin. Alors ne demandez surtout pas explicitement un sur classement gratuit. Soudoyer l’équipage n’est pas non plus la solution adéquate. Et surtout, ne vous installez pas sans autorisation sur un siège réservé à la classe affaire, cela vous « condamnerait » tout simplement à rester en classe économique !

 

Source: Traveller


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Share With: