fbpx
HomeACTUTriathlon Nouméa: Les Aussies n’ont laissé que des miettes

Triathlon Nouméa: Les Aussies n’ont laissé que des miettes

À l’arrivée, Malcolm King est livide. Les deux heures d’effort et le soleil ont eu raison du Néo-Zélandais qui s’écroule après quelques pas. Un peu plus loin, Sam Betten regarde la scène d’un air distrait. En sueur, mais peu essoufflé, il a vaincu la chaleur de l’Anse-Vata pour s’offrir une victoire dans le plus prestigieux triathlon du territoire.

Troisième l’an dernier, il doit son succès à 40 km de vélo maîtrisés de main de maître. « C’est ce que je travaille le plus à l’entraînement, avoue le vainqueur. Et c’est vrai qu’aujourd’hui (hier), ça a payé. » Arrivé en deuxième position des 1 500 m de nage, Betten a ensuite fait exploser un groupe de six coureurs élite, dont faisait partie Audric Lucini. « C’était bizarre, explique le champion du Pacifique. Betten est parti tout de suite et, ensuite, le rythme est saccadé avec des accélérations violentes, puis plus rien. »

Betten gère sa course

Poussé par un public venu en masse, le Calédonien aurait pu rivaliser avec les hommes de tête sans une douleur abdominale en course à pied qui l’a repoussé à la cinquième place.

Pour la première place en revanche, tout était écrit. À la transition, avant les 10 km de course à pied, l’homme de tête possède déjà près de trois minutes d’avance.

Dans le parc à vélos, les ballons décoratifs commencent à exploser un à un. La chaleur devient mordante, les élites se lancent dans la dernière partie de leur périple. « Je me suis dit qu’il ne fallait pas que je me considère déjà victorieux, explique Betten une fois passé la ligne d’arrivée. Qu’il ne fallait pas se relâcher. » Assis à côté de lui, Cameron Good se marre. « Nous, on était sûrs qu’on te rattraperait jamais. »

Bien vu. Betten se contente de gérer la course et perd petit à petit son avance. Mais l’écart était trop grand.

Peter Kerr profite malgré tout de la course à pied pour refaire une grande partie de son retard. Arrivé à la deuxième transition une minute derrière le groupe des poursuivants, le deuxième de l’édition 2015 lâche les chevaux pour terminer sur le podium. King, lui, échoue au pied du podium. Battu non pas seulement par trois Australiens, mais aussi par le soleil.

Sources: lnc

Share With: