fbpx
HomeACTUTrois navires de guerre chinois dans le port de Sydney

Trois navires de guerre chinois dans le port de Sydney

Alors que le Premier Ministre Scott Morrison est en déplacement aux îles Salomon, trois navires de guerre chinois ont accosté à Garden Island ce lundi matin. Une visite apparemment prévue par le gouvernement mais qui ne fait pas l’unanimité.

Trois navires de guerre chinois à Sydney

Ce lundi matin, le port de Sydney a accueilli trois navires de guerre venus de Chine. C’est en effet à Garden Island qu’une frégate de l’armée populaire de libération du peuple, un navire de ravitaillement et un quai de débarquement ont amarré. À bord, pas moins de 700 marins ayant mené des opérations anti-pirateries dans le golfe d’Aden.  Ces militaires ont donc débarqué à Sydney dans le cadre d’une visite prévue par le gouvernement.

Un agenda qui fait polémique 

Cette visite plutôt inhabituelle et impressionnante, a lieu moins de 24 heures avant le 30e anniversaire du massacre de la place Tian’anmen. De quoi susciter la polémique d’autant plus que cette visite n’avait pas été annoncé publiquement par le gouvernement australien.

Pour rappel, le massacre de la place Tian’anmen est un soulèvement populaire qui a vu les étudiants chinois manifester contre la corruption et le système antidémocratique en place. Ces événements se sont soldés en 1989 par une répression violente faisant de nombreuses victimes parmi les étudiants et les intellectuels. De quoi se poser des questions sur le timing de la visite des navires chinois aujourd’hui à Sydney.

Une visite prévue de longue date

Le Premier ministre Morrison, actuellement en visite officielle aux Îles Salomon a tenu à mettre les points sur les i. Il a déclaré à nos confrères de 9News que la visite de ces trois navires était prévue depuis longtemps en échange d’une visite réciproque de navire de guerre australien en Chine. «C’est peut-être une surprise pour d’autres, mais certainement pas pour le gouvernement » a-t-il conclu.

 

Source: 9News

 


 

 

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Share With: