fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUUn Australien à Paris — Oliver Gee explore la France, un podcast après l’autre

Un Australien à Paris — Oliver Gee explore la France, un podcast après l’autre

franckprovost

Oliver Gee est le réalisateur d’un podcast très populaire, The Earful Tower. Entouré d’invités spéciaux, Oliver offre à ses auditeurs une vision unique et souvent drôle de tout ce qui est français.

Des épisodes légers comme ‘The Worst Words in the French Language’ (Les pires mots de la langue française) aux conversations plus profondes comme ‘The Struggles of Being a Woman in France’, (La difficulté d’être une femme en France), les podcasts couvrent un éventail de sujets éclectiques. Que vous soyez français, francophile ou ni l’un ni l’autre — vous trouverez un sujet qui pique votre intérêt.

Nous avons eu le plaisir de discuter avec Oliver pendant sa préparation de l’épisode final de la saison, qui doit sortir ce 13 décembre.

Pourquoi avez-vous choisi de quitter l’Australie pour venir à Paris ?

En fait, je ne suis pas venu directement à Paris depuis l’Australie, j’ai d’abord passé quatre ans en Suède. Je travaillais à Stockholm comme journaliste et quand j’ai entendu parler d’une opportunité de travail à Paris, j’ai sauté sur l’occasion. Je me suis dit : quelle chance de couvrir l’actualité en France, là où il se passe tant de choses.

Qui a eu l’idée de ce podcast ?

C’est moi ! Je connaissais un producteur d’une radio locale anglophone à Paris et je lui ai demandé si je pouvais avoir une émission. Il avait très envie d’un programme d’actualités, mais je voulais rester aussi loin que possible des news et faire quelque chose qui ressemblerait davantage à un talk-show. Les épisodes ont vite eu du succès, alors j’en ai fait un podcast indépendant. A présent il est écouté 40 000 fois par mois par des gens du monde entier.

Quel a été votre plus grand choc culturel ?

Les Parisiens ont parfois mauvais caractère et ça a été un choc en comparaison de la nature détendue de beaucoup d’Australiens et de la réserve des Suédois. Mais c’est incroyable comme le mauvais caractère peut déteindre sur vous.

L’autre jour, lorsqu’un conducteur particulièrement indélicat m’a coupé la route, je me suis surpris en train de le klaxonner en agitant la main en l’air et en marmonnant quelque chose en français. Qu’est-ce que j’étais devenu ?!

A votre avis, pourquoi la France fascine tant les gens à travers le monde ?

Qu’est-ce qui n’est pas fascinant ? La cathédrale Notre Dame date du XIIème siècle et elle est là, au milieu de la ville. La Seine offre l’une des plus belles promenades sur berges au monde. La nourriture, la culture, les gens… et le nouveau Paris où les gens ont une créativité incroyable… tout se passe ici. On a l’impression que tout se passe ici depuis 2000 ans.

Terminez cette phrase : la plus grande « fausse idée » au sujet des Parisiens, c’est…

… qu’ils sont grossiers. Je pense honnêtement qu’ils ne sont pas grossiers, en dépit de ce que tout le monde dit. Si vous faites ne serait-ce que le moindre effort avec un serveur, un commerçant, un barman ou toute autre personne que vous êtes susceptible de rencontrer tous les jours, vous découvrirez qu’ils sont très chaleureux et charmants. Dites juste bonjour et merci le plus souvent possible.

Les Australiens et les Français ont-ils des points communs ?

Nous avons tous plaisir à boire un verre de vin local.

The Earful Tower a rapidement rencontré le succès, comment espérez-vous le voir évoluer dans les cinq prochaines années ?

J’adorerais continuer à produire ce podcast et l’étendre à d’autres villes intéressantes d’Europe et du monde. A suivre…

Article en anglais de Kiara Casey, traduction de Karine Arguillère

Pour écouter et en apprendre plus au sujet du podcast The Earful Tower, cliquez ici ou connectez-vous via Facebook et Instagram.

———————————————————————–

Suivez-nous sur Facebook ou Instagram 

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter 

Comments
franckprovost
Share With: