fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUUn jeune garçon avoue avoir contaminé des fraises avec des aiguilles

Un jeune garçon avoue avoir contaminé des fraises avec des aiguilles

tfm

Un jeune garçon a été arrêté après avoir admis avoir mis des aiguilles dans des fraises.

Le sous-commissaire par intérim de la NSW, Stuart Smith a déclaré que les détectives ont arrêté le jeune homme car il admettait avoir introduit des aiguilles dans les fraises. Un comportement qui pouvait selon lui s’associer à une « farce ». Il sera traité selon le système de mise en garde des jeunes. 

En Nouvelle-Galles du Sud, la peine maximale pour la contamination délibérée d’une source de nourriture est de 10 ans de prison.

Les détectives croient que tous les incidents de contamination des fruits dans l’État ont été le fait de copieurs et de farceurs et qu’ils ont juré que les délinquants ressentiront tout le poids de la loi.

 

Le Premier ministre Scott Morrison a en effet annoncé mercredi matin que des sanctions pénales nouvelles et sévères vont être mises en place pour les États membres du Commonwealth. « Ceci est une chose choquante et lâche. Le sabotage des fraises australiennes à l’aiguille à coudre peut être assimilé à un acte terroriste « , a déclaré M. Morrison aux journalistes à Canberra.

Il souhaite que la peine maximale pour la contamination des aliments passe de 10 à 15 ans de prison, ce qui correspond aux infractions liées à la pornographie mettant en scène des enfants et au financement du terrorisme.

La première ministre de la Nouvelle-Galles du Sud (NSW), Gladys Berejiklian, a promis de soutenir les agriculteurs.

«Il s’agit d’un acte répugnant visant à semer la peur chez les consommateurs et à saper notre industrie agricole.», a-t-elle déclaré au parlement.

Le NSW produit environ 1% des fraises de l’Australie.

Source : Yahoo

———————————————-

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
franckprovost
Share With: