fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUUn fermier de Floride tué par un casoar australien

Un fermier de Floride tué par un casoar australien

franckprovost

Dans l’Etat américain de Floride, un propriétaire s’est fait attaquer et tuer par son Casoar. Focus sur une espèce aussi menacée que menaçante.

Alors que Marvin Hajos, éleveur en Floride, se trouvait à proximité de son casoar, il a été attaqué par ce dernier. Rapidement pris en charge par les secours du comté d’Alachua, le fermier est décédé des suites de ses blessures.

Le Casuarius Casuarius, plus communément appelé Casoar à casque, est un oiseau classé vulnérable par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature. Il en resterait moins de 1000 sur la planète. Pourtant, c’est bien l’homme qui est le plus vulnérable dès lors qu’il se retrouve face à cette espèce indigène majoritairement présente au nord-est de l’Australie, en Nouvelle-Guinée et en Indonésie.

Le casoar à casque, qui peut mesurer jusqu’à 1,80 mètre et peser 60kg, est un oiseau incapable de voler mais possédant des pattes particulièrement dangereuses. Chacune d’elles est constituée de trois griffes dont l’une est aussi aiguisée qu’un poignard. De quoi dominer ses proies animales … et humaines. Le Casuarius casuarius est considéré comme l’oiseau le plus dangereux au monde par le zoo de San Diego.

Depuis maintenant quelques années, les habitants et touristes du Queensland notamment ont pris l’habitude de nourrir ces oiseaux au cou bleu vif qu’ils croisent dans la nature. Un apprivoisement en demi-teinte puisque cette espèce reste menaçante pour l’Homme. La Florida Fish and Wildlife Conservation Commission prévient donc qu’ «une expérience substantielle et des exigences spécifiques en matière de cages doivent être satisfaites ». En 2016, le télégraphe déclarait « il est vital que les gens ne nourrissent pas les casoars, à la fois pour leur propre sécurité et dans l’intérêt des oiseaux». En effet, même si les casoars attendent que les humains les nourrissent, ils peuvent devenir agressifs et dangereux. L’événement dramatique en Floride en témoigne.

Ceci étant, un des proches de la victime a confié à nos confrères de 7 News que son ami était mort en « faisant ce qu’il aimait ».

 

Source: 7News


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
Share With: