fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUUne meilleure protection sociale pour les expatriés français

Une meilleure protection sociale pour les expatriés français

gjfood

Au bout de 3 ans d’interminable transaction la réforme de la Caisse des Français de l’Étranger a été définitivement adoptée. Cette caisse devrait davantage répondre aux besoins des Français installés hors UE. 

Alors que la taille de la communauté française à l’étranger ne cesse de croître, l’État veut rendre le fonctionnement de la “sécurité sociale des expatriés” plus lisible alors que la santé se hisse en tête des préoccupations des expatriés.

Devenue une « référence » depuis sa création en 1984, la Caisse pâtit pourtant d’un cadre juridique « daté » qui ne lui « permet pas de répondre de manière adaptée aux attentes des Français de l’étranger qui évoluent. La réforme prévoit de rendre l’offre plus claire  : les nouveaux tarifs seront désormais fixés en fonction de l’âge de l’assuré et de la composition familiale, et non plus de son salaire.

Cette entreprise privé de délégation de service public pourra donc diversifier son offre et l’adapter aux besoins des différentes catégories d’expatriés, en fonction du pays d’expatriation ou selon que les personnes ont besoin d’une protection sociale en France, à l’étranger ou les deux. Cette réforme permettra aux jeune notamment de se couvrir à l’étranger : aujourd’hui ils négligent bien trop souvent cette étape et se retrouve devant des situations financièrement intenables.

Parmi les autres réformes avancées : l’option couvrant les soins en France de 3 à 6 mois sera désormais incluse dans le tarif de base ; et les conjoints actifs, français ou non, pourront être couverts dans le cadre d’un contrat famille. Le système sera ouvert aux salariés français d’entreprises de droit local.


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
Share With: