fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUUne motion de censure au Sénat contre Fraser Anning

Une motion de censure au Sénat contre Fraser Anning

nc

Le gouvernement ainsi que l’opposition se sont unis pour présenter une motion de censure contre MP Fraser Anning. Il pourrait être coupable d’outrage pour les propos xénophobes qu’il a tenu après l’attentat de Christchurch. 

« Des années d’immigration incontrôlée nous ont conduit à ce genre de tragédie » avait-t-il affirmé quelques heures seulement après l’attentat de Christchurch tuant 50 personnes avant de déclarer, non sans parallèle au page les plus sombre de notre histoire contemporaine qu’il « fallait une une solution définitive au problème de l’immigration » Hier, sénateurs de droite comme de gauche ont décidé de condamner fermement des propos qu’ils jugent « honteux » et « pathétiques ».

Le leader sénatorial de la Coalition, Mathias Cormann, a pris la parole en premier pour porter la motion de censure. Il a qualifié les commentaires d’épouvantables, et « malheureusement aggravés par la position du sénateur Anning au sein du Parlement »  avant de poursuivre : « instrumentaliser des tragédies comme celle là à des fins politiques est tout bonnement laid. L’Australie n’accepte, ni ne tolère ce genre de dérapage« .

Cette intervention est rapidement suivie par Penny Wong, sénateur du Labor : « Pourquoi une mention de censure aujourd’hui ? Pour indiquer clairement à la face du monde que cet homme ne parle pas en notre nom. Il ne parle pas au nom du Sénat. Il ne parle pas au nom de cette nation. Fraser Anning ne représente pas les valeurs australiennes. »

Fraser Anning a indiqué pour sa part n’avoir « aucun remord » et convoque pour sa défense la liberté d’expression, fondement des démocraties occidentales.

Ce n’est pas le première fois que le sénateur d’extrême droite Fraser Anning fait l’objet d’une motion de censure. Il y a quelques années, Les Verts avaient demandé Scott Ryan le président du Sénat pour qu’Anning soit suspendu du Sénat. Mais il avait à l’époque rejeté cette idée, expliquant que les sénateurs ne pouvaient être suspendus que s’ils étaient déclarés coupables d’outrage.

Après une tuerie de masse comme celle de Christchurch, Fraser Anning pourrait bien être déclaré coupable d’outrage dans les prochains jours.

Source : News.com.au


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

 

 

Comments
nc
Share With: