fbpx
HomeACTUVaccin Covid-19 : Le délai de rappel est maintenu à cinq mois par l’ATAGI

Vaccin Covid-19 : Le délai de rappel est maintenu à cinq mois par l’ATAGI

L’ ATAGI, autorité nationale de vaccination, a publié une nouvelle déclaration relative à la protection du Covid-19. Elle a décidé de maintenir le délai de rappel à cinq mois après la deuxième dose, parce que le virus se transmet très rapidement en Australie.

Une vague d’infections a été causée par la propagation du variant Omicron. Elle a été engendrée par l’assouplissement des restrictions frontalières dans la plupart des états. »Toute personne ayant reçu sa deuxième dose cinq mois ou plus avant la troisième dose est désormais éligible pour cette dose de rappel. » a dit  le médecin en chef de l’Australie, Paul Kelly. Le professeur Kelly a déclaré que l’ATAGI demandait aux médecins généralistes et les pharmacies à faire preuve de souplesse si une personne partait en vacances ou si les services devaient fermer pendant Noël. Il est possible de se faire vacciner une ou deux semaines avant que le délai de 5 mois soit atteint.

Le motif du délai de 5 mois

Le professeur Kelly a déclaré qu’il y avait une « transmission très rapide » en Australie et que la nouvelle variante préoccupante était « définitivement en train de se propager » et de créer de nouvelles complexités. Selon le professeur Kelly, les deux premières doses du vaccin ne sont pas aussi efficaces pour stopper l’infection et les maladies légères. « Nous savons que le vaccin, que les deux premières doses du vaccin, ne sont pas efficaces pour stopper l’infection et la maladie légère comme c’était le cas avec les variantes précédentes du virus », a-t-il déclaré. Il a ajouté que de nouvelles informations avaient été publiées, montrant que la vaccination permettait de protéger les individus d’une infection grave.

Comirnaty (Pfizer) ou Spikevax (Moderna- 50µg) sont tous deux recommandés comme vaccin de rappel, et les deux sont validés par l’ATAGI. Une troisième dose de vaccin est également recommandée pour toute personne présentant une immunodépression sévère, au minimum deux mois après la deuxième dose. La situation épidémiologique et les preuves concernant les rappels évoluant rapidement, ATAGI réexaminera souvent le calendrier des doses de rappel.

 

Share With: